"Merci pour ce moment" de Valérie Trierweiler : l'histoire d'un livre gardé secret

Valérie Trierweiler, le 28 juillet 2014, à Paris.
Valérie Trierweiler, le 28 juillet 2014, à Paris. ( MAXPPP)

Tout le monde, y compris François Hollande, ignorait la sortie en libraire, jeudi, des confidences de l'ancienne Première dame de France.

Depuis plusieurs mois, l'hypothèse d'un livre signé Valérie Trierweiler revenait régulièrement. Dès la fin janvier, après les révélations de Closer sur la liaison de François Hollande avec l'actrice Julie Gayet, l'ancienne compagne du chef de l'Etat avait elle-même glissé au Parisien Magazine, lors d'un voyage en Inde : "Je n'exclus pas d'écrire un livre."

Ce livre a finalement vu le jour. Il s'intitule Merci pour ce moment. Et doit paraître jeudi 4 septembre aux éditions Les Arènes. Le magazine Paris Match, où Valérie Trierweiler officie toujours, en publie de courts extraits, mercredi. En 320 pages, l'ex-Première dame relate sa vie à l'Elysée aux côtés de François Hollande. Et elle ne ménage personne. Voici l'histoire de cet ouvrage.

 Comment la sortie du livre a-t-elle été révélée ? 

C'est une journaliste de la chaîne LCP, Brigitte Boucher, qui publie ce scoop, mardi, sur Twitter.

"Merci pour ce moment" le livre de @valtrier sort en librairie ce jeudi. Et @fhollande n'est pas épargné...

— Brigitte Boucher (@boucherbrigit) 2 Septembre 2014

L'information est très vite confirmée par Frédéric Gerschel, un journaliste du Parisien proche de ValérieTrierweiler.

Oui, Valérie Trierweiler sort bien un livre cette semaine. En librairie jeudi

— GERSCHEL Frédéric (@fgerschel) 2 Septembre 2014

Dans un premier temps, l'éditeur dément, voulant préserver l'effet de surprise. Mais la nouvelle se répand vite. Et l'agent littéraire de Valérie Trierweiler lâche le morceau à un journaliste de Charlie Hebdo.

Démenti ridicule des Arenes: le livre de @valtrier sort bien chez cet éditeur. L'agent littéraire de Trierweiler le confirme.

— Laurent Léger (@laurent_leger) 2 Septembre 2014 

Comment sa publication a-t-elle été préparée ? 

Jusque-là, "personne n'était au courant, personne", assure Valérie Trierweiler au Parisien. Car la journaliste a écrit son livre "chez elle, dans le plus grand secret, pendant six mois", affirme Le MondeEt elle a pris de grandes précautions pour ne pas être découverte. Elle a travaillé "sur un ordinateur qu'elle avait pris soin de ne relier à aucune connexion" internet, précise le journal.

Valérie Trierweiler a couché ses mots sur le papier "quasiment d’une traite", "cet été", avance Europe 1. Selon Le Parisien, l'ex-Première dame aurait touché environ 100 000 euros d'avance pour ses confidences. Car son éditeur s'attend à connaître un grand succès. Le livre a été tiré à 200 000 exemplaires, dont 120 000 seront directement mis en place dans les librairies et les grandes surfaces à 20 euros l'unité, rapporte Le Huffington Post. Un très gros tirage, surtout pour ce type d'ouvrage, comparable à ceux de romanciers à succès comme Amélie Nothomb ou Marc Levy.

En comparaison, les confidences d'une autre ex-Première dame, Cécilia Attias, Une envie de vérité, n'avaient été tirées qu'à 70 000 exemplaires en octobre 2013. Valérie Trierweiler, elle, tutoie les ex-présidents. Les Témoignages de Nicolas Sarkozy en 2006 avaient eu droit à 275 000 unités, et les mémoires de Jacques Chirac, Chaque pas doit être un but, à 230 000 en 2009.

Comment le secret a-t-il été gardé ?

L'éditeur aussi a été très précautionneux. Les Arènes ont "mis en page le manuscrit à l'aide d'une équipe réduite, sans en informer les salariés de l'entreprise", révèle encore Le Parisien. Pour éviter les fuites, l’ouvrage a même été imprimé en Allemagne. "Les camions ne franchiront la frontière que [mercredi] pour que les rayons soient remplis [jeudi matin] à la première heure", précise le quotidien francilien. Toujours dans un souci de discrétion, écrit Livres Hebdo, "Les Arènes (...) ont attendu le dernier moment pour prospecter auprès des libraires, à partir de lundi 1er septembre, par téléphone".

Même culte du secret à Paris Match, son employeur, qui a dévoilé des passages de l'ouvrage mercredi. Le directeur de la rédaction, Olivier Royant, a été l’un des rares à avoir pu lire en intégralité le livre. Presque à la dernière minute. Au micro d'Europe 1, mercredi matin, il confie : "J’ai découvert ce livre il y a cinq jours. Comme tout le monde, je ne savais pas que Valérie Trierweiler était en train d’écrire. Cela a été une grande surprise pour moi. La façon dont l’éditeur nous a décrit l’élaboration du livre, c’est un roman d’espionnage ! Je pense que ses enfants, son ex-mari et que François Hollande ne savaient pas."

CQFD. "Le président n'a rien vu venir", confie au Parisien un de ses proches. "Il a appris la nouvelle [mardi] matin, comme tout le monde. Il ne sait pas ce qu'il y a dedans. Il est un peu atterré." 

Vous êtes à nouveau en ligne