Médecine : consulter à distance

France 2

On a peut-être trouvé un remède aux déserts médicaux. Depuis lundi 5 septembre, une petite commune d’Alsace teste la télémédecine.

Une salle d’attente, un cabinet d’examen, au premier coup d’œil une consultation médicale classique. Mais Marion n’est médecin, elle est infirmière et assiste le docteur Hemetter, installé à 40 kilomètres de là. L’échange avec le patient se fait par caméra interposée et sur place c’est l’infirmière qui manipule les instruments nécessaires à l’examen. Stéthoscopes, autoscopes pour l’appareil auditif ou encore caméras grossissantes, les données récoltées sont directement envoyées au médecin qui peut ainsi envoyer son diagnostic. Les 30 000 euros de matériel, l’infirmière et le médecin sont payés par une association qui gère plusieurs pôles de santé dans la région.

45 000 euros de la mairie

La mairie a mis 45 000 euros dans la rénovation du cabinet. Cette téléconsultation a lieu pendant une heure et demie quatre fois par semaine. Elle coûte 23 euros et elle est remboursée par la Sécurité sociale.

Vous êtes à nouveau en ligne