Crise à Mayotte : la ministre des Outre-mer Annick Girardin se rend lundi sur l'île française

La ministre de l\'Outre-mer, Annick Girardin, à l\'Elysée, le 7 mars 2018. 
La ministre de l'Outre-mer, Annick Girardin, à l'Elysée, le 7 mars 2018.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

La ministre va tenter de trouver une issue à la crise qui secoue Mayotte depuis deux semaines et se traduit par des blocages et des manifestations. 

Réussira-t-elle à éteindre la crise ? La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, se rendra lundi 12 mars à Mayotte, secouée depuis fin février par un mouvement de contestation populaire contre l'insécurité, notamment aux abords des établissements scolaires, a annoncé son ministère dimanche soir.

Selon un communiqué, la ministre entend "concrétiser sur le terrain" une "proposition de dialogue du gouvernement" pour trouver une issue à la crise, qui se traduit depuis deux semaines par des blocages et manifestations et menace notamment la rentrée scolaire prévue lundi.

Un durcissement du mouvement ?  

Dimanche 11 mars, des manifestants ont érigé plusieurs barrages à Longoni, au nord de Mayotte, bloquant le port principal de l'île et empêchant tout ravitaillement. Les trois barrages, "hermétiques", ont été mis en place dès 8 heures, a affirmé Maoulida Momed, un des porte-parole du mouvement qui a déclaré que "rien ne rentrait, rien ne sortait".

Un durcissement du mouvement est même prévu pour lundi 12 mars, ont prévenu vendredi ses organisateurs. Ils envisagent désormais l'encerclement de la capitale, Mamoudzou. Des maires, solidaires du mouvement, menacent de fermer les écoles.

Vous êtes à nouveau en ligne