Marais poitevin : au printemps, la transhumance se fait sur l'eau

FRANCE 3

La tradition est ancienne et fait le bonheur des touristes. Une équipe de France 3 a suivi les éleveurs qui pratiquent cette transhumance.

Dans la commune de La Garette dans les Deux-Sèvres, c'est un rituel. Au début du printemps dans le Marais poitevin, huit éleveurs transportent leurs 150 bêtes sur la rivière vers des pâturages inaccessibles par voie terrestre. "On met cinq à six vaches par tour de bateau, donc quand on en a une cinquantaine ou une centaine, il nous faut deux ou trois jours pour emmener tous nos animaux", explique Philippe Rimbault, éleveur.  

Pérenniser cette tradition

150 hectares de prairie naturelle où les vaches pourront pâturer jusqu'à l'automne. Un vrai spectacle pour le public. "On a vu qu'elles étaient contentes d'y retourner, on les a vu sauter, bondir dans le champ, je pense qu'elles attendaient ça depuis un petit moment", commente un homme au micro de France 3. Depuis 15 ans, le parc naturel régional en charge du Marais poitevin mène des travaux de restauration pour pérenniser ces espaces sauvages. Une tradition ancestrale que les jeunes éleveurs comptent bien continuer à faire vivre.
 

 

Vous êtes à nouveau en ligne