Mairie de Paris: non-lieu requis pour J.Chirac

Jacques Chirac (archives)
Jacques Chirac (archives) (© France)

Le procureur confirme avoir requis un non-lieu pour Jacques Chirac dans le dossier des emplois fictifs à Paris

Le procureur confirme avoir requis un non-lieu pour Jacques Chirac dans le dossier des emplois fictifs à ParisLe procureur confirme avoir requis un non-lieu pour Jacques Chirac dans le dossier des emplois fictifs à Paris La juge d'instruction Xavière Simeoni, qui n'est pas contrainte de le suivre, rendra la décision finale dans un délai non précisé.

Outre l'ancien président, plusieurs dizaines d'autres personnes, dont les quatre anciens directeurs de cabinet de Chirac alors maire de Paris, sont aussi mis en examen dans ce dossier.

La procédure commencée en 1998 avait été paralysée par l'immunité dont bénéficiait Jacques Chirac à l'Elysée. Il est devenu après son départ de la présidence le premier ancien chef d'Etat mis en examen dans l'histoire de la Ve République.

Interrogé à de nombreuses reprises, Jacques Chirac, 76 ans, a nié toute malversation ou dit ne pas se souvenir de certains cas précis.
Fin mars, la Cour de cassation a refusé la jonction à ce dossier d'une autre affaire d'emplois fictifs présumés instruite à Nanterre (Hauts-de-Seine) où il a le statut de témoin assisté.