Loi Evin : les députés ont-ils cédé au lobby de l'alcool ?

FRANCE 2

Un amendement, adopté par les députés, vise à mieux distinguer la publicité de l'information.

La Loi Macron menace-t-elle la loi Evin ? Dans la nuit de mercredi à jeudi, les députés ont adopté un amendement visant à faire une distinction entre l'information et la publicité autour de l'alcool. Certains dénoncent une pression de la part des lobbies. Le député Gilles Savary conteste : "Pas du tout, je n'ai rencontré personne. Il n'y a pas eu un coup de fil", assure-t-il au micro de France 2.

"Nous on n'a pas d'argent"

Toutefois, le député Dominique Lefebvre, lui, ne cache pas une certaine influence de ces lobbies : "Oui bien sûr. Cette nuit nous avions, comme en 1990, les parlementaires des terres viticoles".
5 000 médecins addictologues, réunis ce vendredi 12 juin en congrès, sont furieux. S'ils entendent bien riposter, ils assurent ne pas avoir les mêmes armes que les lobbies : "Nous on n'a pas d'argent, que les choses soient claires, et l'ANPA doit avoir quelques millions pour faire la prévention et en même temps les attaques juridiques", déplore le docteur Michel Reynaud, chef du service addictologie à l'hôpital Paul-Brousse de Villejuif.


 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne