L¿INSEE a confirmé mercredi que la croissance française a stagné au 2e trimestre.

Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques
Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (DR)

A la mi-août déjà, l"Institut national de la statistique avait déjà évoqué une stagnation du Produit intérieur brut français au 2e trimestre 2011. Les chiffres dévoilés par l"institut mercredi viennent confirmer ce constat, à quelques heures de la présentation par le gouvernement du budget pour l"année 2012.

A la mi-août déjà, l"Institut national de la statistique avait déjà évoqué une stagnation du Produit intérieur brut français au 2e trimestre 2011. Les chiffres dévoilés par l"institut mercredi viennent confirmer ce constat, à quelques heures de la présentation par le gouvernement du budget pour l"année 2012.

L"institut rappelle qu"au 1er trimestre, la croissance française avait décollé de 0,9 %. Les mauvais résultats au 2e trimestre portent l'acquis de croissance (la hausse du PIB en fin d'année en cas de stagnation de l'activité aux 3e et 4e trimestres), à 1,5%. Le gouvernement table quant à lui sur une croissance de 1,75% cette année, comme en 2012.

Ces mauvais points concernent également les dépenses de consommation des ménages et les importations, toutes deux en repli. Après une hausse de 0,4 % au 1er trimestre, les dépenses de consommation des ménages ont reculé de 0,7 %. Le grand écart est encore plus spectaculaire pour ce qui est des importations : elles sont passées d"une embellie de 3,2 % au trimestre précédent à un repli de 0,9 %. Les exportations ont quant à elle stagné, après une hausse de 1,7 % au trimestre précédent. En conséquence, le solde commercial a contribué

Vous êtes à nouveau en ligne