Les profs bientôt évalués par leurs directeurs ?

Le nouveau projet d\'évaluation des professeurs de collèges et lycées pourrait entrer en vigueur dès la rentrée 2012.
Le nouveau projet d'évaluation des professeurs de collèges et lycées pourrait entrer en vigueur dès la rentrée 2012. (RICHARD BOUHET / AFP)

Le chef d'établissement pourrait évaluer ses propres enseignants, selon un projet du ministère de l'Education nationale, qui fait bondir les profs. FTVi se penche sur les enjeux.

Le principal ou le proviseur va-t-il se transfomer en inspecteur académique ? Les professeurs de collèges et de lycées pourraient, à l'avenir, être évalués uniquement par leur chef d'établissement, selon un projet du ministère de l'Education nationale révélé par le site d'enseignants Café pédagogique mardi 15 novembre. Il a été jugé "totalement inacceptable" par les syndicats d'enseignants.

En retour, le ministre de l'Education nationale Luc Chatel s'est voulu rassurant, indiquant qu'il n'était "pas question de prendre en catimini, un décret, un arrêté sans qu'il y ait eu concertation". Le ministre a toutefois précisé qu'une réflexion était en cours sur le sujet car il estime que "le système d'évaluation tel qu'il fonctionne aujourd'hui n'est pas satisfaisant". FTVi se penche sur les enjeux de ce projet.

FTVi

La fin des inspections scolaires ?

Deux projets seraient dans les tiroirs du gouvernement : un projet d'arrêté et un projet de décret.

D'abord, le chef d'établissement deviendrait seul chargé de l'entretien d'évaluation des enseignants du secondaire. Autre nouveauté : les enseignants seraient évalués, en plus de leur discipline, sur leur "capacité à faire progresser chaque élève" ou encore leur "pratique professionnelle dans l'action collective de l'établissement".

Les progressions de carrière et les grilles d'avancement seraient également modifiées. Selon le projet d'arrêté, l'entretien aurait lieu tous les trois ans. Cette nouvelle évaluation pourrait être applicable dès la rentrée 2012.

Comment les profs sont-ils évalués actuellement ?

Aujourd'hui, l'enseignement d'une discipline et la pédagogie sont évalués par les inspecteurs pédagogiques régionaux. Les professeurs sont inspectés en moyenne "une fois tous les quatre à cinq" ans, selon lefigaro.fr. La progression de carrière des profs dépend actuellement d'un système de points, qui prend en compte leur notation mais aussi leur ancienneté et leur situation familiale.

Pourquoi ça coince ?

"C'est une véritable déclaration de guerre !", a réagi mardi Daniel Robin, cosecrétaire général du Snes-FSU, premier syndicat du secondaire. "L'évaluation des enseignants va être exclusivement assurée par les chefs d'établissement qui n'ont aucun compétence pédagogique pour ce qui se passe dans la classe. C'est pour nous un désaccord majeur", regrette Daniel Robin.

Le syndicat redoute que "le cœur du métier, la capacité de l'enseignant à faire acquérir savoirs et compétences à ses élèves" ne soit relégué au second plan derrière "tout ce qui est périphérique à l'acte d'enseigner"

Alors que le Snes réfléchit à un "appel à la grève", le ministère de l'Education précise qu'il s'agit bien de "projets de textes précis" qui sont maintenant "mis en discussion".

Vous êtes à nouveau en ligne