Les Landes, encore et toujours à gauche

France 2

Dans les Landes, la majorité des cantons sont en ballotage favorable pour le PS. Dans le canton rural de Mugron, le député socialiste Henri Emmanuelli a été réélu dès le premier tour des départementales le 22 mars.

Il y a des personnalités dont l'implantation locale est trop solide pour être remise en cause par des tendances nationales. C'est le cas d'Henri Emmanuelli dans les Landes : le président socialiste du conseil général depuis 2000, ancien président de l'Assemblée et premier secrétaire du PS, a rassemblé 56% des voix aux côtés d'Odile Lafitte dans le canton de Mugron, qui compte moins de 1 000 électeurs inscrits.

Un ancrage local

Ici, on fait confiance à Henri Emmanuelli depuis plus de trente ans. Ce couple d'éleveurs de canards vote pour le candidat socialiste depuis 1982 : "Il a fait du travail sur le département, il en fait encore : les collèges, toutes les maisons de retraite, il mène une politique de gauche."
L'élu socialiste n'avait pourtant pas prévu de se présenter pour ce scrutin. "La gauche, elle n'est pas en bon état, elle va perdre 25, 30 départements. [...] Si je m'en vais au moment où ça se passe mal, on va dire : 'Il s'est débiné'".  Le PS a réalisé 38,4% des voix dans les Landes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne