Les inondations qui ont frappé le sud de la France coûteront entre 550 et 800 millions d'euros aux assureurs.

Roquebrune-sur-Argens, le 7 novembre 2011.
Roquebrune-sur-Argens, le 7 novembre 2011. (BORIS HORVAT / AFP)

L'estimation de la CCR porte sur "une zone s'étendant des Pyrénées-Atlantiques aux Alpes-Maritimes et la Corse", a précisé la CCR.

L'estimation de la CCR porte sur "une zone s'étendant des Pyrénées-Atlantiques aux Alpes-Maritimes et la Corse", a précisé la CCR.

Le chiffre avancé par la CCR "contient des éléments d'incertitude, en particulier sur le nombre de communes qui seront effectivement reconnues en état de catastrophe naturelle ainsi que sur les risques d'entreprises et leurs pertes d'exploitation".

Le risque d'inondation n'est pris en charge par les assureurs que pour les zones faisant l'objet d'un arrêté de catastrophe naturelle. Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant a assuré mardi à l'Assemblée nationale que tout était mis en oeuvre pour qu'un tel arrêté soit pris "dans les meilleurs délais".

Cinq morts et un disparu

Le bilan humain des intempéries qui ont touché le sud du pays pendant une semaine s'élève pour l'instant à cinq morts et un disparu, victimes notamment de rivières en crue. Contrairement à 2009 et 2010, malgré par plusieurs événements naturels d'ampleur, les assureurs avaient été jusqu'ici plutôt épargné cette année.

En 2010, outre la tempête Xynthia, l'autre événement marquant avait été les inondations survenues dans le Var les 15 et 16 juin 2010, dont le coût avaient atteint 615 millions d'euros pour les assureurs. Le Var fait partie des départements touchés par les inondations survenues ces derniers jours.

Vous êtes à nouveau en ligne