Législatives : Nora Berra se dit victime de discrimination

Nora Berra, secrétaire d\'Etat chargée de la Santé, à l\'Elysée à Paris le 8 février 2012.
Nora Berra, secrétaire d'Etat chargée de la Santé, à l'Elysée à Paris le 8 février 2012. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Pour la secrétaire d'État chargée de la Santé, l'UMP refuse de l'investir dans la 4e circonscription de Lyon en raison de ses "origines". 

L'un des symboles de la diversité du gouvernement serait-il devenu gênant ? Nora Berra, secrétaire d'Etat chargée de la Santé, affirme sur RTL, jeudi 23 février, être victime de discrimination de la part de l'UMP. Selon elle, le parti majoritaire refuse en effet de l'investir comme candidate aux législatives dans la 4e circonscription de Lyon, lui préférant Dominique Nachury, la suppléante de Dominique Perben, qui s'est retiré de la course.

"J'ai l'audace d'avoir des parents qui viennent de l'autre côté de la Méditerranée. On m'a fait comprendre que mes origines pouvaient poser problème aux yeux de certains électeurs", lâche-t-elle au micro de RTL.

RTL

Un autre point de chute ?

Selon la radio, Jean-François Copé, le secrétaire général de l'UMP, dément ces accusations et affirme qu'un autre point de chute est à l'étude pour Nora Berra. La commission nationale d'investiture du parti de la majorité doit trancher fin février.

La quatrième circonscription du Rhône est réputée facilement gagnable pour la droite en tant que "circonscription de ministre", passée entre les mains de Perben ou Raymond Barre. Mais selon Nora Berra, elle "est en danger et le temps joue contre nous", alors que Najat Vallaud-Belkacem, la candidate PS et porte-parole de François Hollande, "est déjà en campagne".

Vous êtes à nouveau en ligne