Législatives : la Guyane, les Antilles et les Français d'Amérique ont commencé à voter

Dans un bureau de vote à Case-Pilote, en Martinique, pour le second tour des législatives le 16 juin 2012.
Dans un bureau de vote à Case-Pilote, en Martinique, pour le second tour des législatives le 16 juin 2012. (JEAN-MICHEL ANDRE / AFP)

Le top départ a été donné à 13 heures par les électeurs du département de Guyane, ainsi que par les Français résidant au Surinam, en Argentine, en Uruguay et au Brésil.

C'est parti pour les second tour des législatives. Les électeurs de Guyane et des Antilles, ainsi que les Français d'Amérique, ont commencé à voter samedi 16 juin. Le top départ a été donné à 13 heures (heure de Paris) par les électeurs du département de Guyane, ainsi que par les Français résidant au Surinam, en Argentine, en Uruguay et au Brésil (Rio de Janeiro, Sao Paulo, Recife).

France Ô

Dans un bureau de vote de Matoury, à 10 km de Cayenne, seuls deux électeurs sur le millier d'inscrits s'étaient déplacés à l'ouverture, sous un beau ciel bleu en cette saison des pluies. Selon le président du bureau de vote, l'affluence est plus importante à la mi-journée, quand les électeurs reviennent du marché.

La Réunion et Mayotte voteront dimanche matin

"Le fait de voter avant les autres nous donne l'impression de voter utile", a déclaré Serge Zemmour, 51 ans, en arrivant à l'ambassade de France de Buenos Aires. "Avant, on avait le sentiment que les jeux étaient faits", a-t-il ajouté. Les électeurs des Antilles (Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin) se sont rendus aux urnes sous un grand soleil. A Saint-Barthélémy, ils étaient un peu plus nombreux que la semaine dernière selon des présidents de bureaux de vote.

Après l'Amérique du Nord, ce sera le tour de la Polynésie française (20 heures à Paris), Wallis-et-Futuna (22 heures), Nouvelle-Calédonie (23 heures) d'ouvrir leurs bureaux. Les deux départements de l'océan Indien - La Réunion et Mayotte - entameront le vote dimanche matin, juste avant la métropole.

118 000 Français de l'étranger ont voté par internet

Chez les Français de l'étranger, près de 118 000 électeurs ont d'ores et déjà voté par internet, du mercredi 6 au mardi 12 juin, pour le second tour, dans les 11 circonscriptions qui leur sont dévolues pour la première fois. Auparavant, ces expatriés n'étaient représentés qu'au Sénat.

Les résultats de ce vote électronique, une première en France pour un scrutin national, seront connus dimanche en fin de soirée. Leurs résultats globaux le seront au plus tôt dans la nuit, ou lundi, selon les circonscriptions.

Vous êtes à nouveau en ligne