Le site du Nouvelobs publie mardi une note confidentielle de Patrice de Maistre adressée à M. Bettencourt en 2006

Le début du mémo de Patrice de Maistre adressé à M.Bettencourt, publié le 13 juillet par nouvelobs.com
Le début du mémo de Patrice de Maistre adressé à M.Bettencourt, publié le 13 juillet par nouvelobs.com (DR)

L'objet de ce "memo" envoyé le 29 septembre 2006 par le gestionnaire de fortune de l'héritière de l'Oréal ? "Financement UMP, NS" (NS désignant vraisemblablement Nicolas Sarkozy).Il y apparait notamment que Patrice de Maistre avait rencontré Eric Woerth, alors trésorier de l'UMP, au sujet des dons du couple milliardaire.

L'objet de ce "memo" envoyé le 29 septembre 2006 par le gestionnaire de fortune de l'héritière de l'Oréal ? "Financement UMP, NS" (NS désignant vraisemblablement Nicolas Sarkozy).

Il y apparait notamment que Patrice de Maistre avait rencontré Eric Woerth, alors trésorier de l'UMP, au sujet des dons du couple milliardaire.

"Nous avons convenu, avec Monsieur Woerth que vous pourriez faire déposer ces quatre chèques à son attention, à l"UMP 55 rue de la Boétie Paris 8eme", est-il écrit dans cette note saisie par la police et publiée sur nouvelobs.com

Patrice de Maistre y rappelle que pour la campagne présidentielle la somme que chacun peut donner légalement est plafonnée à 4.500 euros. "Nicolas Sarkozy n'étant pas encore candidat déclaré, cette contribution n'est pas à l'ordre du jour", précise-t-il.

"Votre épouse et vous-même pouvez donc faire chacun un chèque de 7.500 euros (plafond prévu pour un parti), à (…) l"Association Nationale de financement de l"UMP (ANFUMP) et à l"association de soutien à l"action de Nicolas Sarkozy".

Au total, c"est donc 30.000 euros que le couple aurait versé dès 2006 (plus 7.500 euros "utilisé par Monsieur Renaud Donnedieu de Vabres" précise le memo).

Le Nouvel Observateur estime que ce document pose plusieurs questions. Dont celle-ci: quelles relations entretiennent Eric Woerth et Patrice de Maistre ? Ce dernier disait ne pas avoir eu de relation "en tête à tête" avec le trésorier de l'UMP avant 2007.

Et celle-là: La loi (sur le financement des partis) a-t-elle été respectée ? La création de partis satellites, comme l'association de soutien à Eric Woerth qui a perçu un chèque avant les régionales de 2010, semble en effet avoir pour conséquence de faciliter le détournement de la loi.