Le retour de la gamelle... au bureau

(archives)
(archives) (© France 2)

La gamelle revient et c'est moins de clients pour les restaurants, fast-foods et boulangeries-sandwicheries

"On évalue à 15% des salariés du tertiaire, les consommateurs qui ont plus ou moins souvent recours à la gamelle", avance Bernard Boutboul, directeur de Gira Conseil, un cabinet spécialisé dans la consommation alimentaire hors domicile. "Il y a 6 ou 8 mois, on était à 12%".

"La gamelle est une explication de plus en plus souvent avancée dans les études faites auprès des consommateurs pour comprendre les baisses de fréquentation de certains restaurants", explique Dominique Giraudier, président de Groupe Flo (Hippopotamus, Bistro Romain, Taverne de Maître Kanter, Tablapizza, Brasseries Flo). "Surtout dans les restaurants des zones commerciales" où la clientèle a des revenus modestes, ajoute-t-il.

Dans certaines entreprises, où il n'y a pas de cantine mais une petite salle équipée d'un micro-ondes, les salariés apportent leur gamelle ou ce qu'ils viennent d'acheter dans les restaurants du quartier ou au supermarché tout proche.

"La première raison avancée par ces consommateurs, c'est le prix", explique M. Boutboul. "Mais plus étonnant, comme deuxième raison, les consommateurs disent: +là au moins je sais ce que je mange+. Et la troisième, c'est: +je mange ce que j'ai envie de manger+".

Plusieurs raisons expliquent cette tendance: le restaurant tous les midis, c'est cher; le sandwich de la boulangerie d'à côté, on s'en lasse et c'est pas toujours bon pour la ligne. Par ailleurs, comme les gens font de plus en plus attention à ce qu'ils mangent, le fait de faire la cuisine revient à la mode.

Ce phénomène permet l'émergence de nouveaux marchés, comme celui de la gamelle nouvelle génération. Les boîtes en fer blanc ont encore la côte mais leur équivalent japonais, les bento, en plastique, sont plus tendance. En libraire, les rayons livres de cuisine foisonnent d'ouvrages sur le sujet. Idem sur internet. Même les cours de cuisine s'engouffrent dans la tendance. Ainsi les Ateliers des chefs proposent des séances dédiées à la lunch-box, où l'on "apprend à réutiliser les produits du frigo".