Le plateau du Larzac renoue avec la contestation

France 3

Sur le plateau du Larzac, des habitants s'opposent à l'arrivée d'un contingent de légionnaires. Une lutte qui rassemble peu de militants.

Sur le plateau du Larzac, certains agriculteurs sont de nouveau mobilisés contre l'arrivée d'un millier de légionnaires En 1977, le plateau avait connu une large mobilisation contre l'extension du camp militaire. Une contestation qui a duré 10 ans et qui a vu les insurgés obtenir gain de cause. Aujourd’hui, le gouvernement assure que l'arrivée des légionnaires n'entrainera pas d'extension du camp située à la Cavalerie, une petite localité. "On est peut-être une minorité de gens qui n'acceptent pas ça. Mais c'est conforme à mes idées et je ne veux pas les bafouer", explique une opposante, Marisette. Mais le collectif dont elle fait partie peine à rassembler des soutiens.

José Bové n'a rien contre

Certains considèrent au contraire ce contingent comme une chance pour la région. "Il y a certains projets que nous avions dans les cartons qui maintenant deviennent un peu réalisables de par l'augmentation de population que va générer la légion", se réjouit le maire de la Cavalerie. Les commerçants, eux, voient plus de clients dans leur boutique. Même José Bové, militant historique, ne s'opposera pas à l'arrivée de ces nouveaux militaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne