Le pirate du site de Charlie Hebdo assume son geste et menace Libération

Capture d\'écran du message qui apparaissait après le hacking du site de Charlie Hebdo.
Capture d'écran du message qui apparaissait après le hacking du site de Charlie Hebdo. (DR)

Après l'incendie du siège du journal satirique, son site a été hacké. Le JDD a retrouvé ce jeune turc qui ne regrette pas son geste.

L'attaque est signée "Black Apple", nom de code du hacker qui revendique le piratage du site de Charlie Hebdo. Juste après l’incendie du siège du journal satirique dans la nuit du mardi 1er au mercredi 2 novembre, son site a été hacké. Le Journal du Dimanche a retrouvé un jeune homme turc de 20 ans qui se présente comme le responsable de l'attaque. Il lie cette attaque à la publication d'une caricature de Mahomet et ne montre  pas de remord.

"Nous ne pensons pas avoir fait quelque chose de mal, ce n’est pas comme si nous avions siphonné des comptes bancaires. C’est une protestation contre une insulte à nos valeurs et nos croyances", se justifie le jeune homme qui vit à Istanbul. Le hacker met en garde les médias français et Libération en particulier (le quotidien héberge Charlie Hebdo depuis l'incendie) : "Si Libération continue à publier ces dessins, nous nous occuperons d’eux aussi".

 

 

Vous êtes à nouveau en ligne