Le parasol, la star de l'été

FRANCE 2

Toujours présent sur les plages, le parasol reste un indispensable des vacances.

Ils fleurissent sur la plage. Incontournable, le parasol est un allié des chaudes journées d'été. Uni ou coloré, sobre ou original, chacun a sa préférence. "Du orange, du vert, un parasol tout en couleur" pour cette vacancière. D'où vient-il ? L'ombrelle était un signe de puissance dans l'Antiquité puis un accessoire de mode dès le XVIème siècle.

Au Maroc, il est un symbole de la monarchie. Dès le XIXème siècle, les parasols sont créés pour permettre aux bourgeois de garder le teint pâle et s'installent sur les plages du Nord puis en Normandie. Ils n'ont jamais quitté les plages de Deauville. Parfaitement alignés, ces 451 parasols sont même devenus un symbole. "Le parasol a inspiré les plus grands artistes que ce soit des écrivains comme Françoise Sagan, ou des photographes, des cinéastes et puis bien évidemment des peintres", raconte Annie Madet-Vache, conservatrice du futur musée des Franciscaines.

Un marché de plusieurs millions d'euros

Géré par la ville, le parasol de Deauville est loué 12 euros par jour. Chacun y trouve refuge à sa façon et pour le replier, une technique typique : "on ferme et après vient le nœud, on entoure le parasol, on revient et on le verrouille", décrit Sébastien Blouin responsable parasolier.
En Europe, c'est un marché de plusieurs millions d'euros. Le plus gros producteur est chinois mais en France, une PME bourguignonne développe de grands parasols pour les villes. Au total, une demi-journée est nécessaire pour assembler ce modèle de près de six mètres de haut vendu jusqu'à 10 000 euros pièce. L'entreprise teste actuellement des prototypes grâce à des imprimantes 3D.
Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne