Numerus clausus : 300 futurs médecins supplémentaires

Le ministre du Travail, de l\'Emploi et de la Santé Xavier Bertrand répond aux questions des députés à l\'Assemblée nationale, le 7 décembre 2011. 
Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé Xavier Bertrand répond aux questions des députés à l'Assemblée nationale, le 7 décembre 2011.  (MEHDI FEDOUACH / AFP)

Le ministre Xavier Bertrand a annoncé que le numerus clausus allait passer de 7 700 à 8 000 étudiants en médecine. Le but ? Lutter contre les déserts médicaux. 

Etudiants en 1re année de médecine ou lycéens potentiellement intéressés par la carrière, vous aurez désormais plus de chances de passer en 2e année. Le ministre de la Santé Xavier Bertrand a détaillé les chiffres du relèvement du numerus clausus, jeudi 8 décembre sur Europe 1 : il passe à 8 000 futurs médecins, au lieu de 7 700 jusque-là. Soit 300 diplômés supplémentaires. 

Concrètement, 100 étudiants supplémentaires seront admis en 1re année. Et 200 de plus pourront passer en 2e année l'été prochain, détaille l'AFP citée par Le Figaro

Lutter contre la pénurie et les déserts médicaux

Objectif de la mesure : éviter "une pénurie de médecins dans 10 ans" mais surtout combattre les déserts médicaux. Le ministre de la Santé a ainsi évoqué les conséquences de l'évolution de la profession, qui s'exercera de plus en plus à temps partiel, selon lui.

Enfin, Xavier Bertrand a insisté sur la mise en place de "moyens pour améliorer la formation dans les facs", afin de compléter cette nouvelle mesure. S'il n'y avait qu'un relèvement du numerus clausus, "cela ne suffirait pas", a expliqué le ministre.