La mortalité sur les routes a baissé de 15,1% au premier semestre

Des automobilistes patientent dans les bouchons, le 6 juillet 2013, près de Valence (Drôme).
Des automobilistes patientent dans les bouchons, le 6 juillet 2013, près de Valence (Drôme). (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls.

Le nombre de morts sur les routes françaises a baissé de 15,1% au premier semestre 2013 par rapport à la même période en 2012, a annoncé le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, jeudi 11 juillet. 

Le ministre s'est félicité de "chiffres encourageants". Le printemps 2013 a été marqué par une baisse "exceptionnelle" du nombre de tués en mai, en raison notamment d'une météo maussade.  

Manuel Valls s'est fixé comme objectif de tomber sous la barre des 2 000 morts par an en 2020 (contre 3 645 en 2012, un plus bas historique). Il s'est dit "favorable" à une baisse de 80 à 70 km/h de la vitesse maximale autorisée sur le périphérique, où près d'un accident sur deux est directement causé par "une vitesse excessive ou inadaptée" selon la préfecture de police de Paris.

Vous êtes à nouveau en ligne