Le ministre de l'Immigration Eric Besson a proposé vendredi soir à Marseille une "charte des droits et devoirs" à 18 ans

Eric Besson est partisan d\'un \"contrat commun\" qui lierait les Français.
Eric Besson est partisan d'un "contrat commun" qui lierait les Français. (France 3)

Il s'agirait d'un texte qui édicterait des principes moraux et politiques proposée aux Français arrivant à leur majorité."Une mesure... humiliante...et dérisoire", a commenté Marine Le Pen, samedi sur France info.

Il s'agirait d'un texte qui édicterait des principes moraux et politiques proposée aux Français arrivant à leur majorité.

"Une mesure... humiliante...et dérisoire", a commenté Marine Le Pen, samedi sur France info.

"Elle est humiliante parce qu'elle vise une nouvelle fois à laisser penser que ce sont les Français qui sont responsables de l'échec total de la politique d'intégration", a-t-elle ajouté.

Brocardant "certains" qui, selon elle, expriment leur haine de la France par des actes de violence, elle a estimé qu'ils jugeraient "dérisoire" le document proposé. "Je n'ose imaginer que ce qu'ils vont faire de cette charte, j'espère qu'au mieux ce seront des avions en papier".

Eric Besson a lancé cette idée vendredi soir à Marseille, dans le cadre d'un débat régional sur l'identité nationale. Selon plusieurs médias, le ministre a parlé de "symbole" mais aussi d'une forme de "serment", "une sorte de contrat commun" qui lierait les Français.

"Tout jeune Français au moment où il bascule dans sa majorité à 18 ans et va recevoir sa carte d'électeur pourrait se voir proposer de signer un serment, une charte, quelque chose qui l'attache à la République", a affirmé le ministre qui a indiqué que l'idée allait être soumise à Nicolas Sarkozy.

Vous êtes à nouveau en ligne