Le microcrédit, une solution pour sortir du chômage

France 2

Ce coup de pouce financier peut faire des miracles. Une équipe de France 2 a rencontré Benny, qui a pu lancer sa boutique grâce à ce financement.

A La Rochelle (Charente-Maritime), Benny Célat rayonne. Cette femme a changé de vie grâce au microcrédit, ce système de financement qui lui a permis de lancer sa boutique de fripes. Son projet était pourtant difficile à mettre en oeuvre car sans apport, les banques refusaient de lui prêter de l'argent.

Grâce à l'association ADIE, spécialisée dans le microcrédit, elle a obtenu 8 000 euros (taux de 6%). Cette somme lui a permis de se lancer. Les affaires fonctionnent et Benny a pu embaucher Ambre, étudiante en école de commerce, à temps partiel. "Je suis très contente. Je travaille plus, je suis plus fatiguée, mais je suis ravie", confie la patronne.

Un système qui fonctionne

Gilbert Delestre, lui, aimerait obtenir un microcrédit pour devenir marchand ambulant. Ce demandeur d'emploi se renseigne ainsi auprès de l'ADIE. Le délégué territorial Poitou-Charentes de l'association parle à France 2 : "Au bout de trois ans, 84% des personnes que nous avons accompagnées se sont réinsérées économiquement". L'an dernier, l'ADIE a permis la création de plus de 11 000 nouveaux emplois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne