Le journaliste engagé Jean Lacouture est mort

FRANCE 3

Le journaliste et biographe s'est éteint vendredi 17 juillet à l'âge de 94 ans. Il avait écrit pas moins de 71 ouvrages sur de grandes figures politiques.

D'une certaine façon, le monde fut son métier. Un métier auquel il naquit à l'âge de 23 ans en arrivant en Indochine, attaché de presse du général Leclerc, alors à la tête du corps expéditionnaire français. "Je suis né en tant que citoyen au Vietnam le 1er novembre 1945, et depuis, je fais du journalisme, des livres", déclarait en 1978 Jean Lacouture, décédé le 16 juillet à l'âge de 94 ans.

En suivant les convictions de l'Asie du Sud-Est, Jean Lacouture se trouve des héros, et loin de la bourgeoisie bordelaise qui fit de lui un étudiant de Sciences Po en 1940, il endosse la décolonisation comme grande cause de l'après-guerre et des hommes de gauche.

Des enquêtes rigoureuses

Mais ce cœur ancré à gauche et cette âme chrétienne n'avait pas perçu la part d'ombre stalinienne de la guerre du Vietnam ni l'horreur des Khmers rouges au Cambodge, ce dont il s'était souvent repenti.

"On écrit des livres, on fait beaucoup d'articles, et chaque fois, je me retrouve en flagrant délit d'une naïveté, d'une sincérité, mais d'une absence de lucidité épouvantable", déclarait-il en 1990.

Le journaliste engagé trouvera vraiment sa notoriété comme biographe en passant au crible de ses enquêtes rigoureuses quelques-uns des grands personnages qui le fascinaient.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne