Le corps d'une petite fille retrouvé en forêt de Fontainebleau

Le corps d\'une petite fille avait été enterré en forêt de Fontainebleau.
Le corps d'une petite fille avait été enterré en forêt de Fontainebleau. (GOOGLE MAPS)

Elle avait disparue depuis plus d'un an et a été retrouvée sur les indications de ses parents.

La fillette de deux ans avait disparu depuis plus d'un an en Seine-et-Marne. Ses parents, placés en garde à vue, ont conduit mercredi 23 janvier les enquêteurs en forêt de Fontainebleau jusqu'à un corps, a annoncé à l'AFP une source judiciaire.

"Un sac, avec vraisemblablement le corps de cette fillette, a été déterré mercredi peu après 20 heures, sans que l'on connaisse les circonstances exactes de ce décès", a expliqué cette source. Il a précisé qu'"une autopsie du corps devrait être pratiquée dans les jours à venir".

La mère parle d'un décès accidentel

La mère a évoqué un décès accidentel, expliquant que la petite fille aurait fait une chute alors qu'elle jouait dans l'appartement familial. Selon elle, le corps de la fillette aurait été enterré "il y a un an environ".

Des opérations d'exhumation de ce corps, en présence de deux juges d'instruction, se sont déroulées durant plus d'une heure en forêt de Fontainebleau, à Avon, à 500 mètres environ de l'appartement des parents situé dans une cité de la commune. Cette zone avait été indiquée peu de temps auparavant par les deux parents de la fillette, présents sur place aux côtés des enquêteurs et qui étaient en garde à vue depuis mardi.

La mère, d'origine vietnamienne, et le père, tous deux âgés de 25 ans environ, parents de trois enfants au total vivaient en Seine-et-Marne depuis début 2010. Par peur qu'on lui retire ses enfants, elle n'a rien dit à la mort de sa petite fille et aurait enterré le corps. A la suite d'un signalement en décembre 2012 de l'Education nationale concernant des violences commises sur le grand frère de la fillette, le parquet de Fontainebleau (Seine-et-Marne) a ordonné le placement provisoire des trois enfants de la famille. "Et c'est à ce moment que l'on s'est rendu compte qu'il manquait une fillette", a-t-on indiqué de source judiciaire.

Vous êtes à nouveau en ligne