Laurence Chirac, la fille aînée de l'ancien président, est morte

Laurence et Jacques Chirac, dans un avion pour aller voter au premier tour de l\'élection présidentielle, le 26 avril 1981.
Laurence et Jacques Chirac, dans un avion pour aller voter au premier tour de l'élection présidentielle, le 26 avril 1981. (GEORGES BENDRIHEM / AFP)

Laurence Chirac était hospitalisée depuis plusieurs jours à la suite d'un malaise cardiaque, selon "Le Point".

Elle était la plus discrète de la famille. Laurence Chirac, la fille aînée de l'ancien président de la République, est morte à l'âge de 58 ans, a-t-on appris jeudi 14 avril de sources concordantes. Laurence Chirac était hospitalisée depuis plusieurs jours, après avoir fait un malaise cardiaque, selon Le Point.

Sa mort a été confirmée par plusieurs sources politiques. Née le 4 mars 1958, la fille aînée de Jacques Chirac, médecin de profession, souffrait depuis 1974 d'anorexie et avait fait plusieurs tentatives de suicide. "De tout cœur auprès de Jacques, Bernadette et Claude #Chirac", a réagi par exemple l'ancienne ministre chiraquienne Michèle Alliot-Marie sur Twitter.

Dans un livre-entretien avec Pierre Péan publié en 2007, l'ancien président de la République avait confié que la maladie de sa fille avait été le "drame de [sa] vie". En 2003, Bernadette Chirac avait évoqué sur France 3 la "souffrance" de sa fille aînée et "la très grande solitude des familles" face à la maladie. Pour répondre à leur besoin de "dialogue, d'écoute", sa fondation a financé la Maison de Solenn à Paris, première structure pluridisciplinaire en Europe dédiée à la prise en charge des troubles de l'adolescence.