VIDEO. Sarkozy : "Il n'y a pas d'accord" avec le PS face au FN

FRANCE 2

Le président des Républicains était l'invité du JT de 20 heures de France 2 au lendemain du premier tour des élections régionales.

Nicolas Sarkozy "respecte" la décision des socialistes de se retirer dans trois régions au second tour des élections régionales, afin d'éviter une triangulaire qui pourrait s'avérer favorable au Front national. Mais le président des Républicains assure que son parti ne leur a "rien demandé" et qu'il n'y a "pas d'accord" entre eux. L'ancien chef de l'Etat l'a déclaré, lundi 7 décembre sur le plateau du JT de 20 heures de France 2, au lendemain du premier tour des élections régionales.

>> Toute l'actualité du premier tour des régionales dans notre direct

"Pas d'arrangements dans le dos des électeurs"

Plus tôt dans la journée, la majorité des responsables des Républicains a approuvé la stratégie de leur chef : "ni retrait ni fusion" des listes en vue du second tour. "Il n'y aura pas de combines", pas de "combinazione", a insisté Nicolas Sarkozy. Car "ce n'est pas comme ça que ça se passe, 'passe-moi la salade, je t'envoie la rhubarbe'". Et de répéter qu'il ne veut "pas d'arrangements dans le dos des électeurs".

"Nous, nous avons fait un choix", celui de "maintenir nos listes, parce que je suis persuadé que nous sommes les seuls à pouvoir rassembler face au Front national", a également affirmé Nicolas Sarkozy. Et l'ancien président de la République d'expliquer que son parti travaillait actuellement à "un projet d'alternance" : impôts et dépenses à baisser "massivement", immigration, Schengen qu'il faudra rénover "de fond en comble".

Vous êtes à nouveau en ligne