La région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées officiellement rebaptisée "Occitanie"

Une séance du conseil régional de Languedoc-Roussillon, à Montpellier (Hérault), en juin 2014.
Une séance du conseil régional de Languedoc-Roussillon, à Montpellier (Hérault), en juin 2014. (MAXPPP)

Ce nom, arrivé largement en tête de la consultation citoyenne, a été adopté par les élus régionaux vendredi. 

La région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées s'appellera "Occitanie". Ce nom, auquel est ajouté le sous-titre "Pyrénées-Méditerranée", a été adopté par les élus régionaux en Assemblée plénière à Montpellier (Hérault), vendredi 24 juin.

Cette appellation a été adoptée par 85 voix pour sur 158 conseillers à l'issue d'un vif débat. Huit membres de la majorité de la socialiste Carole Delga n'ont pas validé ce choix, qui devra être entériné avant le 1er octobre par le gouvernement, après avis du Conseil d'Etat. 

Un "hold-up" lexical pour les défenseurs de la culture occitane

"Occitanie" était arrivé largement en tête de la consultation citoyenne sur le nom de la nouvelle région, avait annoncé la présidente PS du conseil régional Carole Delga, le 16 juin. Cinq noms étaient proposés : Languedoc, Languedoc-Pyrénées, Occitanie, Occitanie-Pays Catalan, et Pyrénées-Méditerranée.  

Vendredi, les discussions au conseil régional ont été houleuses, même au sein du groupe socialiste et républicain, majoritaire. Des élus catalans, comme Jacques Cresta (Pyrénées-Orientales), ont fait part de leurs craintes sur "un choc identitaire, qui réclame que nous soyons vigilants", rapporte France 3 Midi-Pyrénées

Toujours selon la chaîne, ce nouveau nom ne fait pas que des heureux dans les départements. Notamment en Dordogne, qui appartient à la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, où les défenseurs de la culture occitane dénoncent ce "hold-up" lexical, comme on peut le voir dans ce reportage.

Vous êtes à nouveau en ligne