La Ville de Paris annonce, la reconversion de l'entrepôt Macdonald en un quartier écolo intégré à la ville d'ici 2013

La future grande place, elle relie la gare Eole Evangile au boulevard Macdonald (au fond).
La future grande place, elle relie la gare Eole Evangile au boulevard Macdonald (au fond). (FAA/XDGA)

L'entrepôt Macdonald n'a rien à voir avec le célèbre fast food. C'est simplement le nom du boulevard extérieur où il se situe, dans le XIXe arrdt.Et d'ici à la fin de l'année 2013, cet espace grand comme le Louvre devrait servir de base à l'émergence d'un tout nouveau quartier durable de 160 000 m2, desservi par le futur Tram 3 et le RER E.

L'entrepôt Macdonald n'a rien à voir avec le célèbre fast food. C'est simplement le nom du boulevard extérieur où il se situe, dans le XIXe arrdt.

Et d'ici à la fin de l'année 2013, cet espace grand comme le Louvre devrait servir de base à l'émergence d'un tout nouveau quartier durable de 160 000 m2, desservi par le futur Tram 3 et le RER E.

Ambitieux, le futur quartier 'Claude Bernard Macdonald' promet beaucoup. La priorité est le logement. Un millier environ où seront mêlés logements étudiants, sociaux et familiaux. Les commerces ensuite avec 34.000m2 pour faire ses emplettes. Mais aussi une pépinière d'entreprises qui viendra dynamiser un quartier jusqu'ici quasi déshumanisé. Une des "cicatrices indélébiles" sur le visage du XIXe, selon les termes de son maire Roger Madec. Le quartier comptera également des bureaux, une crèche, un collège, un lycée, un gymnase et des espaces verts. Le tout aéré par une place de la taille de la Grand' Place de Bruxelles.

Un quartier durable
Tout d'abord les deux architectes contemporains Floris Alkemade (belge) et Xaveer de Geyter (hollandais)ont prévu de conserver 60% du bâtiment industriel existant. A cela s'ajoute "un niveau élevé d'exigence environnementale" pour l'ensemble du projet, selon l'engagement pris par la Mairie de Paris. Elle entend donc appliquer son propre "Plan climat" de 2007. Dans ce domaine Paris vient d'ailleurs d'être classée deuxième grande ville la plus écologique d'Europe derrière Berlin. L'étude réalisée par la société Siemens a été rendue publique le 8 décembre à Copenhague. Enfin, le dernier aspect écologique de ce quartier résidera dans les moyens de s'y rendre et de s'y déplacer. Outre le Vélib' déjà existant, le futur Tramway T3 prévu pour 2012 traversera le quartier d'Ouest en Est et la ligne du RER E Eole va être prolongée en 2013 jusqu'à la future 'Gare Evangile' à l'entrée de ce nouveau quartier.

Selon Anne Hidalgo, première adjointe de Bertrand Delanoë, la fin des travaux de ce projet d'envergure est espérée pour "fin 2013".

"Investir pour faire un vrai morceau de ville"

Anne Hidalgo est première adjointe, chargée de l'urbanisme et de l'architecture auprès du maire de Paris, Bertrand Delanoë.

"Nous voulons investir pour faire un vrai morceau de ville. Le coût total du projet est d'environ 900 millions d'euros répartis entre privé et public. La Ville prend à sa charge environ 180 millions d'euros entre logements et espaces publics. Il devrait y avoir 50% de logements sociaux (le XIXe étant l'arrondissement au taux de logements sociaux le plus fort de Paris, ndlr), 20% de logements à "loyer maîtrisé" et 30% en accès à la propriété classique. La Mairie a en effet décidé de continuer à investir massivement pour le confort des Parisiens. C'est une manière de dépenser plus que raisonnable et responsable. Par sa politique d'investissement Paris soutient le bâtiment. Entre les Tramways, l'entrepôt Macdonald et les Halles, des centaines d'ouvriers vont travailler alors que 2010 sera encore une année de crise. C'est notre plan de relance à nous qui devrait d'ailleurs inspirer le plan de relance du gouvernement."