La rupture est consommée au sein de la famille Le Pen

FRANCE 2

Alors que le FN pourrait décider prochainement d'écarter son fondateur, le père et la fille Le Pen ne se parlent plus que par médias interposés.

En cas de départ, il ne se fera pas sans fracas. Les propos de Jean-Marie Le Pen dans le journal Rivarol ont créé une polémique sans précédent au sein du Front National. Si jusque-là, le président d'honneur avait conservé son aura malgré ses dérapages dans la presse, il est désormais persona non grata dans son parti. Sa fille, qui a pris sa succession en 2011, indique aujourd'hui être en rupture avec lui.
Interrogé par RTL ce 10 avril, Jean-Marie Le Pen, a affirmé qu'il allait "se défendre, et probablement attaquer. Elle parle de 'suicide', en ce qui me concerne ce n'est pas moi, c'est elle qui se suicide, qui se tire une balle dans le pied".

Le parti rassemblé derrière Marine Le Pen

Le fondateur du FN affirme même être prêt à se présenter aux élections régionales, mais jeudi soir sa fille lui a demandé "de faire preuve de sagesse, tirer les conséquences du trouble qu'il a lui-même créé, et peut-être arrêter ses responsabilités politiques". Les cadres du parti ont en tout cas décidé de suivre leur présidente, à l'image de Florian Philippot qui exprime que "Marine Le Pen est garante des intérêts et des valeurs du Front National".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne