Neige : 40 000 foyers toujours sans électricité dans le nord de la France

Des agents d\'ERDF réparent une ligne de courant sur la route reliant Bavay à Aulnoye-Aymeries (Nord), le 5 mars 2012. 
Des agents d'ERDF réparent une ligne de courant sur la route reliant Bavay à Aulnoye-Aymeries (Nord), le 5 mars 2012.  (EDOUARD BRIDE / LA VOIX DU NORD / MAXPPP)

Le département du Nord est le principal touché, après les chutes de neige de lundi, selon le relevé fait mardi matin par ERDF.

Des dizaines de milliers de foyers toujours privés d'électricité dans le nord de la France, mardi 6 mars au matin. Une nuit de galère pour des milliers de passagers, bloqués dans des TGV pendant des heures et finalement acheminés dans la nuit. Le trafic des TGV rétabli tôt mardi matin. FTVi fait le point sur la situation, après les chutes de neige de lundi.

•  Quelque 40 000 foyers toujours privés d'électricité

Près de 140 000 foyers du Nord-Pas-de-Calais ont été privés d'électricité en raison des fortes chutes de neige, au pire moment, lundi soir. La moitié ont retrouvé le courant dans la soirée. Et mardi matin, il ne restait que quelque 40 000 foyers toujours sans électricité, principalement dans le département du Nord, selon un relevé fait par ERDF, la filiale d'EDF chargée du réseau.

Tôt mardi matin, EDF comptait environ 22 000 foyers sans électricité rien que dans le département du Nord, dont 14 000 au sud de Lille et 8 000 dans les environs de Maubeuge et Avesnes. ERDF a mobilisé près de 250 agents pour tenter de rétablir le courant au plus vite. Le retour à la normale est prévu pour la fin de journée.

France 3


Des centaines de voyageurs débarqués en gare de Lille dans la nuit

Le trafic TGV a également été totalement interrompu depuis lundi 16 heures jusqu'à mardi matin au départ ou à destination de Lille, en raison d'une rupture de caténaire, provoquée par la chute d'une ligne à haute tension au niveau de Seclin (Nord).

Quelque 3 500 passagers ont été immobilisés des heures durant, lundi soir, dans des TGV dans le nord de la France, notamment entre Arras et Lille, après avoir dû emprunter une voie de détournement en raison de problèmes électriques causés par la neige qui ont rendu inopérantes les lignes à grande vitesse. Un TER, victime d'une avarie sur cette voie de substitution, a bloqué plusieurs trains avant d'être dépanné. 

France 2 / FTVi

"La circulation est repartie depuis [lundi] 23h30" pour les Thalys, les Eurostar et les TGV Nord, a déclaré le ministre chargé des Transports, Thierry Mariani. "A cette heure-ci, on estime qu'un petit nombre de passagers devraient coucher à Paris ou Lille, soit dans des rames dortoirs, soit à l'hôtel, mais sur 3 000 à 3 500 voyageurs bloqués, la grande majorité sera acheminée", a-t-il ajouté.

Les premiers des douze trains acheminés vers Lille (huit TGV et quatre Eurostar sans arrêt) sont arrivés entre minuit et 1 heure en gare de Lille-Flandres. La mairie de Lille a ouvert le hall de l'hôtel de ville afin d'héberger les personnes qui le souhaitaient (jusqu'à 500 personnes) en lien avec la protection civile.

France 2 / FTVi

Thierry Mariani, le ministre chargé des Transports, a annoncé sur Europe 1 que "tous les voyageurs se verraient rembourser leur ticket à 100 % quand ils avaient plus de 4 heures de retard". "Ils se verront d'autre part offrir un ou deux trajets équivalents gratuits", a-t-il ajouté.

• Les vols ont repris à l'aéroport Lille-Lesquin

Peu après 14 heures, lundi, la direction de l'aéroport de Lille-Lesquin avait décidé de fermer toutes ses pistes pendant quelques heures après l'annulation de plusieurs vols dans la matinée. Les vols n'ont pu reprendre qu'en fin d'après-midi.

Le Pas-de-Calais est en outre toujours placé en vigilance orange mardi matin en raison du risque de crues. Les cours de la Liane, la Hem, l'Aa, la Lys et la Lawe sont particulièrement surveillés.

Vous êtes à nouveau en ligne