La Lutèce antique à Paris ou à Nanterre ? Des fouilles sous la préfecture de police

La préfecture de police de Paris, sur l\'île de la Cité, abrite peut-être dans ses entrailles les secrets des origines de Paris. 
La préfecture de police de Paris, sur l'île de la Cité, abrite peut-être dans ses entrailles les secrets des origines de Paris.  (DANIEL THIERRY / PHOTONONSTOP / AFP)

Depuis avril et jusqu'à septembre, des archéologues creusent sur l'île de la Cité pour percer les mystères de la Lutèce antique. 

Si tous les chemins mènent à Rome, les archéologues (se) creusent encore pour savoir où se situait la Lutèce antique. A l'époque de la conquête romaine, la ville gauloise des Parisii se trouvait-elle au cœur du Paris actuel ou à Nanterre (Hauts-de-Seine), à une dizaine de kilomètres de la capitale, comme le pensent certains archéologues ?

Des fouilles, menées dans le centre de la capitale, sur l'île de la Cité, entre deux imposants bâtiments de la préfecture de police, pourraient résoudre cette énigme. Le chantier, dirigé depuis avril par les spécialistes de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), ouvrira au public samedi 8 et dimanche 9 juin pour la 4e édition des Journées nationales de l'archéologie 

Une polémique née en 2003

Si les textes de César placent Lutèce sur une île, aucun vestige gaulois majeur n'a jamais été découvert sur l'île de la Cité. Depuis 2003, certains archéologues ont avancé l'hypothèse que la ville des Parisii était en réalité implantée un peu plus en aval, dans la boucle que la Seine forme à Nanterre (Hauts-de-Seine), avant d'être reconstruite sur la montagne Sainte-Geneviève, au cœur de l'actuel Paris. 

L'objectif principal des fouilles dans l'enceinte de la préfecture de police est donc "de déterminer la chronologie précise de la création de la ville et de l'oppidum gaulois",  a expliqué Xavier Peixoto, le responsable des fouilles. "Nanterre est une possibilité. Mais je pense que quand César arrive, [les Gaulois] sont là", à Lutèce.

"D'autres horizons plus anciens pourraient donc être présents, espère un autre responsable de l'Inrap. On va aller le plus profond possible. D'ici septembre, il y aura peut-être un petit élément qui fera avancer le débat".

 

> Le chantier, 2, rue de Lutèce, à Paris, ouvrira gratuitement ses portes aux visiteurs samedi 8 et dimanche 9 juin, de 10 heures à 18 heures.