La France et les Français en six infos totalement inutiles (et donc indispensables)

Dans son \"Atlas de la France incroyable\", Olivier Marchon propose de découvrir d\'étonnantes facettes de l\'Hexagone et des Français. 
Dans son "Atlas de la France incroyable", Olivier Marchon propose de découvrir d'étonnantes facettes de l'Hexagone et des Français.  (FUSE / FUSE / GETTY IMAGES)

Vous avez toujours voulu savoir combien votre région compte de clubs échangistes, ou si vous aviez des chances de voir passer un ovni depuis votre salon... Ne cherchez plus, "l'Atlas de la France incroyable" répond à toutes ces interrogations, et francetv info vous en donne un aperçu. 

"Un atlas indispensable parce que parfaitement inutile." Dans sa préface de l'Atlas de la France incroyable (éditions Autrement), l'humoriste François Morel résume tout l'esprit de l'ouvrage. En 128 pages, et autant de cartes, Olivier Marchon, aidé d'Aurélie Boissière, s'est amusé à fouiller dans les études les plus improbables de l'Insee et autres données statistiques sur nos bizarreries de Français, pour dresser notre portrait décalé. Francetv info a sélectionné six questions fondamentales que vous vous posiez... ou pas. 

Qui sont les plus gros consommateurs de Viagra ?

Si la célèbre pilule bleue est surconsommée dans le sud-est de la France (en raison du "facteur vacances-tourisme-soleil", suppose l'auteur), ce sont les Mosellans qui en raffolent, avec une consommation trois fois plus importante que la moyenne française, selon cette étude de Celtipharm. Ils sont talonnés par les Varois et les Hauts-Corses. En revanche, dans l'Indre, la Creuse, la Haute-Vienne et la Charente, les hommes ont, semble-t-il, moins besoin d'aide.

Où a-t-on le plus de chance de gagner au loto ? 

La statistique de la Française des jeux pourrait aider à repeupler le second département le plus vide de France (derrière la Lozère). C'est en effet en Creuse que, comparé à sa population, on trouve le plus grand nombre de gagnants du loto : cinq à plus de 500 000 euros, depuis 1991. Et c'est dans le département voisin, l'Indre, que le taux de chance est le plus faible, deux gagnants seulement. 

 Où peut-on voir le plus d'Ovni ? 

Chaque été, et surtout le samedi, des dizaines d'entre vous signalent le passage d'une soucoupe volante, ou tout autre objet volant dont vous êtes incapables d'identifier l'origine. Plus d'une cinquantaine de ces phénomènes ont été signalés dans le Nord, la Loire-Atlantique, la Gironde ou encore en Isère, au très officiel Geipan (Groupe d'études et d'informations sur les phénomènes aérospatiaux non-identifiés). S'il s'agit le plus souvent de lanternes thaïes (33%), lâchées lors des mariages, 22% des phénomènes ne trouvent pas d'explication.

Combien faut-il faire de bises ? 

Une, deux, trois ou quatre ? On s'y perd souvent au moment de se saluer. Une carte, rose forcément, nous aide à nous y retrouver. Pas de règle, mais quelques éléments de réponse, tirés de cette enquête en ligne : la double bise est l'usage dominant dans l'Hexagone, mais la triple et la quadruple font de la résistance, notamment dans le Nord-Ouest et en Champagne-Ardenne. La simple est en revanche "en voie de disparition".

Où trouve-t-on le plus de clubs échangistes ? 

On savait les Belges champions d'Europe de l'échangisme, mais nous talonnons de près nos voisins, avec 6% des Français qui avouent avoir déjà testé. Si l'échangisme peut se pratiquer chez soi, des clubs "fleurissent un peu partout sur le territoire", selon l'Atlas mondial des sexualités (éditions Autrement). Et c'est dans le département de l'Hérault qu'ils sont les plus nombreux (76), grâce notamment à "la capitale française de l'Eros" qu'est le Cap d'Agde, "haut lieu de l'échangisme en Europe". Cocorico !

A l'inverse, pas moins de douze départements ne sont pas "équipés" de clubs, dont "cinq pour lesquels c'est incompréhensible : la Hot-Loire, la Hot-Marne, la Hot-Saône, les Hots-Alpes et les Alpes de Hot-Provence"

Combien compte-t-on d'éleveurs de grenouilles ?

C'est un comble ! Nous, les "froggies", avec notre consommation de 8 000 tonnes de cuisses par an, ne possédons qu'un seul élevage industriel de grenouilles dans tout le pays. Il s'agit de celui de Patrice François, à Pierrelatte (Drôme), un "élevage qui a de la cuisse", s'amuse Midi-Libre.
Les Français consomment chaque année 8 000 tonnes de cuisses de grenouilles, mais majoritairement importées d\'Indonésie. 
Les Français consomment chaque année 8 000 tonnes de cuisses de grenouilles, mais majoritairement importées d'Indonésie.  (PHOTOGRAPHY BY TOMAS CASTELAZO / FLICKR OPEN / GETTY IMAGES)
 
Une anomalie que nous explique Olivier Marchon : la chasse est interdite en France, et la raniculture (l'élevage de ces amphibiens) n'est maîtrisée que depuis peu. Il faut notamment une température constante de 23 à 25 degrés, obtenue grâce à l'eau issue des systèmes de refroidissement des usines du site nucléaire de Tricastin, proche de Pierrelatte.

Bonus : les mots français dans les langues étrangères

Le livre dépasse les frontières de l'Hexagone, en comparant la population des régions françaises à celle des pays du monde, ou encore en pointant sur une carte les pays où l'on pratique la pétanque (plus de 10 000 licenciés au Japon). Mais Olivier Marchon s'est également amusé à retrouver les mots français dans les langues étrangères. En épluchant notamment My rendez-vous with a femme fatale : les mots français dans les langues étrangères, de Franck Resplandy (Seuil), il a relevé qu'être rouge de colère en Norvège se dit "kokeliko", "un "décolleté" est un type d'escarpin en Italie et, beaucoup plus énigmatique, en Roumanie, une veste en daim fourrée se dit une "Alain Delon". 

Vous êtes à nouveau en ligne