La durée de vie des centrales nucléaires françaises prolongée de dix ans ?

La centrale nucélaire du Tricastin, entre la Drôme et le Vaucluse, le 4 avril 2011. 
La centrale nucélaire du Tricastin, entre la Drôme et le Vaucluse, le 4 avril 2011.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Selon "Le Journal du dimanche", l'Etat a pris cette décision, qui devrait être officialisée prochainement. 

Voilà qui ne devrait pas améliorer les relations entre le gouvernement et les écologistes. Selon Le Journal du dimanche du 13 octobre, la décision de prolonger de dix ans la durée de vie des centrales nucléaires françaises, pour qu'elle passe de 40 à 50 ans, est prise et devrait être annoncée bientôt.

L'Etat veut allonger la durée d'exploitation des 58 réacteurs composant les 19 centrales du pays, et la décision "pourrait être officialisée" à l'occasion d'un conseil de politique nucléaire prévu le 15 novembre, indique Le JDD. Selon une source proche de l'administration citée par l'hebdomadaire, la décision de prolonger à 50 ans la durée de vie des centrales "est actée" et "le gouvernement cherche juste le bon timing politique". Si "rien n'est officiel" pour l'instant, "c'est inéluctable", confirme une autre source au journal.

Des profits en hausse pour EDF

Interrogé par l'AFP dimanche, EDF s'est refusé à tout commentaire. Le ministère de l'Ecologie indique de son côté qu'"il n'y a qu'une seule personne qui pilote ce dossier au gouvernement, et c'est le ministre de l'Ecologie, Philippe Martin".

Au total, 48 des 58 réacteurs nucléaires ont été mis en service entre 1978 et 1989, ce qui induit en théorie une fin de vie pour certains dès 2018. Un allongement d'exploitation permettrait à EDF d'améliorer ses profits et donc d'augmenter les dividendes déjà importants versés par l'électricien à l'Etat, qui est son actionnaire à 84%.

Les écologistes sont déjà montés au créneau, alors même que le gouvernement veut réduire la part du nucléaire dans le système électrique de 75% à 50% à l'horizon 2025. Le sénateur écologiste Ronan Dantec avait dénoncé récemment tout "deal" qui verrait le gouvernement allonger la durée de vie des centrales au prétexte de dégager des ressources supplémentaires pour la transition énergétique. Cité dans Le JDD dimanche, le député écologiste Denis Baupin prévient : "On n'acceptera pas d'allonger la vie des centrales à 50 ans."