La compagnie EasyJet a été reconnue coupable de travail dissimulé pour l'emploi de 170 salariés sous statut britannique

Poursuivi pour travail dissimulé, entraves aux organes de représentation du personnel et défaut d'immatriculation, EasyJet devra notamment verser une amende de 150.000 euros.La compagnie à bas coût a aussi été condamnée par le tribunal correctionnel de Créteil à payer notamment 1,4 million d'euros à Pôle Emploi.

Poursuivi pour travail dissimulé, entraves aux organes de représentation du personnel et défaut d'immatriculation, EasyJet devra notamment verser une amende de 150.000 euros.

La compagnie à bas coût a aussi été condamnée par le tribunal correctionnel de Créteil à payer notamment 1,4 million d'euros à Pôle Emploi.

Au titre des dommages et intérêts, la compagnie aérienne britannique devra verser 40.000 euros au Syndicat national du personnel navigant commercial (SNPNC), 40.000 euros à l'Union des navigants de l'aviation civile (UNAC) et 20.000 euros à un commandant de bord, qui étaient tous partie civile dans ce procès.

Le tribunal a en revanche rejeté la demande de dommages et intérêts de l'Urssaf de Paris qui réclamait 8 millions d'euros de dommages et intérêts.

L'avocate d'easyJet Frédérique Beaulieu a indiqué que la compagnie "s'acheminait a priori vers un appel" du jugement.