La commission des Affaires sociales veut faire retirer ce produit des emballages alimentaires.

L\'ANSES préconise de limiter l\'exposition des femmes enceintes et des enfants au bisphénol A.
L'ANSES préconise de limiter l'exposition des femmes enceintes et des enfants au bisphénol A. (WU CHANGQING / IMAGINECHINA)

Ce perturbateur endocrinien était déjà interdit dans les biberons, depuis 2010. Les députés socialistes voudraient désormais le faire interdire dans les contenants alimentaires. A l"initiative de la proposition de loi : le socialiste Gérard Bapt, qui voudrait remplacer « sans tarder » le Bisphenol A utilisé dans les emballages alimentaires.

Ce perturbateur endocrinien était déjà interdit dans les biberons, depuis 2010. Les députés socialistes voudraient désormais le faire interdire dans les contenants alimentaires. A l"initiative de la proposition de loi : le socialiste Gérard Bapt, qui voudrait remplacer « sans tarder » le Bisphenol A utilisé dans les emballages alimentaires.

"La proposition vise à ce qu'il n'y ait plus de contamination par voie alimentaire au bisphénol pour les femmes enceintes, les jeunes enfants et la population en général", a expliqué M. Bapt.

Cette proposition, qui n"a suscité aucun vote défavorable au sein de la commission, survient au lendemain de la publication d"un rapport de l"Agence de sécurité sanitaire de l"alimentation, qui abonde en ce sens. Le texte propose de suspendre dès le 1er janvier 2014 la fabrication, l"importation, l"exportation et la mise sur le marché de tout emballage alimentaire qui contiendrait du Bisphenol A.

Ce délai d"entrée en vigueur est destiné à permettre aux industriels de mettre au point des substituts à ce produit. Le texte sera soumis aux députés dans l'hémicycle le 6 octobre, lors d'une journée dédiée à des propositions de loi socialistes.

Vous êtes à nouveau en ligne