La chirurgie esthétique joue la carte de la douceur

FRANCE 2

La médecine esthétique séduit de plus en plus, mais les temps changent. Les opérations lourdes reculent au profit des techniques douces.

La chirurgie esthétique fait de plus en plus d'adeptes. Le secteur est en effet en pleine croissance : + 7% dans le monde l'an passé. L'idée intéresse les Français, et parmi eux, 34% sont prêts à utiliser la chirurgie esthétique pour se débarrasser de leurs rides.  Et pour ce faire, aujourd'hui, plus besoin de piqûres ni de scalpel, les professionnels utilisent des méthodes douces.

Technique douce et prix conséquent

Parmi ces techniques douces, la radiofréquence. Trois électrodes vont diffuser un courant de faible intensité pendant une demi-heure pour retendre la peau. "La peau est transparente au courant de radiofréquence. L'intérêt de cette technique, c'est qu'on peut agir sur la peau en profondeur, avec le collagène qui est le tissu sur le derme profond", explique le docteur Ghislaine Beilin. Si sa cliente semble satisfaite, le traitement a aussi un prix : 540 euros par an.

Autre technique pour atténuer les rides, l'électro-acupuncture, une technique qui stimule les muscles du visage. "L'électro-acupuncture est destinée aux gens qui n'ont pas besoin de lifting, mais veulent prévenir les effets du vieillissement et donc retarder l'échéance d'un traitement chirurgical", explique le docteur Haim-Victor Cohen. Prix de cette technique : 1 500 euros sur un an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne