La Banque de France prévoit une croissance nulle au 2e trimestre

La façade de la Banque de France, le 9 mai 2012.
La façade de la Banque de France, le 9 mai 2012. (CHARLES PLATIAU / REUTERS)

Le Produit intérieur brut (PIB) de la France devrait rester "stable" au deuxième trimestre, selon la banque centrale hexagonale. Elle prévoit un léger tassement de l'activité "dans les prochains mois".

La Banque de France prévoit une croissance nulle de l'économie française au deuxième trimestre 2012, selon sa première estimation, annoncée jeudi 10 mai.  "Les prévisions tablent sur un léger tassement de l'activité pour les prochains mois", estime la Banque de France au sujet de l'industrie.

Le Produit intérieur brut (PIB) de la France devrait rester "stable" au deuxième trimestre par rapport aux trois premiers mois de l'année, précise la Banque de France. Dans l'industrie, le repli de l'automobile, de la métallurgie et du caoutchouc et des plastiques en avril a été compensé par la stabilité ou la progression d'autres secteurs.

"L'activité dans les services a poursuivi sa progression à un rythme comparable à celui de mars, soutenue notamment par l'hébergement-restauration, l'édition et l'ingénierie technique", constate la banque centrale. Les effectifs salariés ont continué de progresser et les prix se sont maintenus. Mais les perspectives à court terme sont orientées vers "une légère érosion de l'activité".

Vous êtes à nouveau en ligne