L'inflation négative de la France est inquiétante

France 2

La France est entrée en inflation négative. Cela n'était plus arrivé depuis 2009. En plateau, Laurent Desbonnets revient sur les chiffres.

En janvier, la France a affiché une baisse de 0,4% des prix à la consommation, synonyme d'inflation négative. Cela n'était pas arrivé depuis 2009 au plus fort de la crise.

Laurent Desbonnets, en plateau, revient sur la notion d'inflation négative. "C'est simple, les prix baissent. Par exemple, le sel ou le poivre que vous achetiez au supermarché a baissé de 3,9% par rapport à il y a un an. (...) La plus grosse baisse concerne les carburants avec -14,5%. Bien sûr, ce sont des moyennes. L'INSEE relève tous les mois pas moins de 200 000 prix", poursuit le journaliste de France 2.

Une mauvaise nouvelle

"Certes, sur le coup cela fait du bien au portefeuille, mais cela détraque l'ensemble de la machine économique. Si on pense que les prix vont baisser, on attend avant d'acheter et donc on consomme moins. Résultat : les entreprises ne vendent plus leurs produits, elles produisent moins. Elles ont donc besoin de moins de salariés. C'est mauvais pour l'emploi, fini aussi les augmentations de salaire, il y a même des baisses. Du coup on consomme moins, c'est un cercle vicieux", explique en plateau Laurent Desbonnets.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne