L'homme d'affaire impliqué dans le dossier Karachi a été mis en examen par le juge d'instruction en charge du dossier.

Ziad Takieddine accompagné de son avocat Ludovic Landivau.
Ziad Takieddine accompagné de son avocat Ludovic Landivau.

L'intermédiaire en armement franco-libanais Ziad Takieddine a été mis en examen le 19 septembre pour faux témoignage par le juge d'instruction parisien René Cros, a indiqué vendredi Me Olivier Morice, avocat des familles des victimes de l'attentat de Karachi.

L'intermédiaire en armement franco-libanais Ziad Takieddine a été mis en examen le 19 septembre pour faux témoignage par le juge d'instruction parisien René Cros, a indiqué vendredi Me Olivier Morice, avocat des familles des victimes de l'attentat de Karachi.

Une information judiciaire avait été ouverte à l'automne 2010, à la suite d'une plainte des familles des victimes, qui accusent M. Takieddine d'avoir menti devant le juge antiterroriste Marc Trévidic lors d'une audition en avril 2010.

L'homme d'affaire avait été et interdit de quitter le territoire français. Récemment, le franco-libannais avait demandé à ce que le secret défense soit levé afin de se laver de tous les soupçons le concernant dans cette affaire.

Vous êtes à nouveau en ligne