L'ex-convoyeur de fonds Toni Musulin a été condamné mardi à cinq ans de prison ferme en appel, une peine alourdie

Croquis de Toni Musulin fait au palais de justice de Lyon, le 11 mai 2010
Croquis de Toni Musulin fait au palais de justice de Lyon, le 11 mai 2010 (AFP/Benoit Peyrucq)

En pemière instance, Musulin, 40 ans, avait été condamné à trois ans de prison pour avoir volé 11,6 millions d'euros en s'enfuyant au volant de son fourgon le 5 novembre 2009, faussant compagnie à deux collègues.En appel, il a aussi été reconnu coupable de tentative d'escroquerie à l'assurance, ce qui lui a valu cinq ans de prison ferme.

En pemière instance, Musulin, 40 ans, avait été condamné à trois ans de prison pour avoir volé 11,6 millions d'euros en s'enfuyant au volant de son fourgon le 5 novembre 2009, faussant compagnie à deux collègues.

En appel, il a aussi été reconnu coupable de tentative d'escroquerie à l'assurance, ce qui lui a valu cinq ans de prison ferme.


La police n'est pas parvenue à retrouver une partie du butin, quelque 2,5 millions d'euros. Le reste de la somme avait été retrouvée juste après l'affaire dans une résidence de Lyon.
Toni Musulin déclare ne pas savoir où est l'argent mais l'accusation le soupçonne de l'avoir mise à l'abri.

En pleine crise bancaire et financière, le vol avait suscité sur internet un engouement pour sa personnalité et la création de cercles d'admirateurs ironiques. Lors de la première audience, Toni Musulin , qui s'est rendu à la police à Monaco le 16 novembre 2009, a dit avoir agi pour dénoncer ses conditions de travail.

Mardi, la cour d'appel de Lyon l'a également condamné à 45.000 euros d'amende, cinq ans d'interdiction d'exercer sa profession et cinq ans de privation des droits civiques, civils et de famille.

Vous êtes à nouveau en ligne