L'auteur présumé du meurtre d'un homme a été arrêté dimanche à 16H00 dans la banlieue sud de la ville par le GIPN

La police lilloise dans la nuit de samedi à dimanche
La police lilloise dans la nuit de samedi à dimanche (France 2)

L'homme, âgé de 24 ans, a été conduit dans les locaux de la police judiciaire de Lille où il a été placé en garde à vue.La victime, un homme de 29 ans, avait été tuée samedi vers 18H00, à la suite de plusieurs coups de feu, en pleine rue d'un quartier du faubourg de Béthune

L'homme, âgé de 24 ans, a été conduit dans les locaux de la police judiciaire de Lille où il a été placé en garde à vue.

La victime, un homme de 29 ans, avait été tuée samedi vers 18H00, à la suite de plusieurs coups de feu, en pleine rue d'un quartier du faubourg de Béthune

L'auteur des coups de feu a tiré "à trois reprises". "L'homme a été blessé aux jambes, à l'abdomen et il va l'achever en lui tirant dans la tête", a précisé le procureur. L'auteur présumé des faits, un toxicomane sans domicile, "est défavorablement connu des services de police et avait déjà été condamné dans une affaire de stupéfiants", a ajouté le procureur.

Dans la matinée de samedi, une fusillade avait également éclaté dans le quartier de Wazemmes, au coeur de Lille, où "le même homme", selon le parquet de Lille, aurait tiré sur la vitrine d'un restaurant, faisant éclater la vitrine sans faire de blessés. Quelques heures plus tard, dans le nord de Lille, il aurait à nouveau fait feu, tirant cette fois dans le dos de l'animateur d'un foyer au service des sans-abri et des plus démunis, l'Abej.

L'éducateur, âgé de 34 ans, avait été criblé de plombs de deux cartouches de fusil, selon le directeur du centre social, Patrick Pailleux. "Il a été opéré dans la nuit et il va bien", a-t-il précisé à l'AFP.

Selon lui, le tireur présumé, qui avait été hébergé plusieurs mois dans le foyer, est un homme "qui ne semblait pas être violent, petit, plutôt chétif, mais qui avait quelques problèmes avec la drogue".

Vous êtes à nouveau en ligne