VIDEO. Mickaël Dos Santos identifié par sa mère sur la vidéo de l'Etat islamique

STEPHANIE PEREZ, THOMAS PAGA et FREDERIC FAURE - FRANCE 2

Naturalisé en 2009, le deuxième jihadiste français, bourreau de soldats syriens sur la vidéo de décapitation, s'était converti à l'islam à la même époque.

Mickaël Dos Santos, fils d'immigrés portugais de 22 ans, a été identifié mercredi 19 novembre comme le deuxième jihadiste français, bourreau de soldats syriens sur la vidéo de décapitations de masse publiée par le groupe Etat islamique. Le Français est décrit comme un jeune homme "discret" par les personnes qui l'ont connu dans son quartier du Tremblay, à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), où il vivait avec sa famille avant de se rendre en Syrie.

"Il était un peu perdu"

Naturalisé français en 2009, il s'était converti à l'islam à la même époque. Un homme, qui a souhaité resté anonyme, l'a bien connu : "Je faisais partie de ces amis", dit-il devant la caméra de France 2. L'homme a suivi les mêmes cours de prédication que Mickaël Dos Santos. "Il n'avait pas de travail, il était un peu perdu", ajoute-t-il.
La mère du jihadiste a affirmé aux enquêteurs qu'elle ne connaissait rien de la dérive jihadiste de son fils.

Les services de renseignements travaillent toujours sur le profil de ce dernier. Ils cherchent à connaître ses liens avec Maxime Hauchard, un Normand également âgé de 22 ans, qui apparaît lui-aussi sur la vidéo de l'Etat islamique. Y aurait-il d'autres jihadistes français sur la même vidéo ? Selon les informations de France 2, les enquêteurs ne l'excluent pas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne