VIDEO. Jihadistes français détenus en Syrie : pour François Bayrou, "si on pouvait traiter de leur situation sur place, ce serait mieux"

FRANCE INTER / RADIO FRANCE

Invité sur France Inter mercredi, François Bayrou a estimé, à propos des jihadistes français détenus en Syrie, que la justice française devait "s'appliquer", "sans timidité".

"Si on pouvait traiter de leur situation sur place, là où ils ont commis leurs forfaits, ce serait mieux", a estimé mercredi 30 janvier matin sur France Inter François Bayrou, président du MoDem, au sujet de la situation des jihadistes français détenus en Syrie.

Mardi, le Quai d'Orsay a indiqué que la France "examinait toutes les options pour éviter l'évasion et la dispersion" de ceux actuellement détenus dans le nord-est du pays, ajoutant que "si les forces qui ont la garde de combattants français prenaient la décision de les expulser vers la France, ceux-ci seraient immédiatement remis à la justice".

"Tout sauf facile"

"Dès l'instant où il se retrouveraient en France, il faut que la justice fasse son travail, estime François Bayrou. La prison, hélas, ne déradicalise pas. Nous avons un devoir d'imaginer des réponses, et c'est tout sauf facile. C'est notre devoir. On ne peut pas laisser sans réponse précise et efficace des groupes ou des personnes qui présentent un risque pour nous, pour la société."

"La justice française doit s'appliquer, mais sans timidité. Lorsqu'il n'y a pas de circonstance atténuante, il faut que les réponses judiciaires soit précises et fortes", a jugé François Bayrou.

Vous êtes à nouveau en ligne