Jusqu'à dix ans de prison pour les 12 condamnés de la filière jihadiste de Champigny

Des journalistes devant le domicile d\'un des membres présumés de la filiède jihadiste de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) le 19 novembre 2014.
Des journalistes devant le domicile d'un des membres présumés de la filiède jihadiste de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) le 19 novembre 2014. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Les membres de ce groupe du Val-de-Marne s'étaient rendus en Syrie en août 2013.

Le jugement a été rendu dans le procès de la filière jihadiste de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Mardi 12 avril, le tribunal correctionnel de Paris a condamné les douze prévenus à des peines allant de trois ans, dont deux avec sursis, à 10 ans d'emprisonnement, la peine maximale encourue pour les faits d'association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme.

Radicalisés à la mosquée de Villiers-sur-Marne

Les membres de ce groupe de banlieue parisienne s'étaient rendus en Syrie, en deux vagues successives, les 10 et 12 août 2013. Cinq seraient toujours en Syrie – deux sont sans doute morts sur place – et ont été condamnés par défaut, en leur absence. Les membres du groupe s'étaient radicalisés en fréquentant la mosquée de Villiers-sur-Marne, notamment au contact de son "imam" Mustapha Mraoui, décrit comme un "gourou" et sous le coup d'un mandat d'arrêt.