Jihadistes français

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, le 1er octobre 2019 à l\'Assemblée nationale.

Jean-Yves Le Drian à Bagdad pour discuter du sort des jihadistes étrangers

La ville bombardée de Ras al-Aïn, en Syrie, le 16 octobre 2019.

"En sous-traitant la justice française à la justice irakienne, nous rétablissons la peine de mort" : l'appel de l'oncle de deux enfants retenus en Syrie

Une patrouille de sécurité escorte deux femmes soupçonnées d\'être membres de l\'Etat islamique, dans le camp al-Hol au nord de la Syrie, le 23 juillet 2019. (illustration)

Jihadistes français en Syrie : Le Drian se rendra en Irak pour négocier la prise en charge des prisonniers

Des femmes et enfants de djihadistes au camp d\'Al-Hol, au nord-est de la Syrie, en février 2019.

Jihadistes prisonniers en Syrie : le plan d'évacuation de la France

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian lors d\'une conférence de presse au Caire (Egypte) le 17 septembre 2019.

Irak : Le Drian se rendra sur place pour régler le sort des jihadistes

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, le 26 septembre 2019 à l\'Elysée.

Jean-Yves Le Drian va discuter à Bagdad d'un "dispositif" pour juger les jihadistes de l'Etat islamique

Le camp d\'Aïn Issa, Syrie, en octobre 2018. 

Offensive turque en Syrie : des femmes françaises de jihadistes s'évadent des camps

Des femmes et enfants de djihadistes au camp d\'Al-Hol, au nord-est de la Syrie, en février 2019.

Syrie : des jihadistes françaises dans la nature ?

Des femmes et enfants de djihadistes au camp d\'Al-Hol, au nord-est de la Syrie, en février 2019.

Offensive turque en Syrie : "On est en train de sacrifier des enfants", s'alarment les avocats des familles de jihadistes français

Valérie de Boisrolin, l\'une des trois personnes mises en examen dans cette affaire, a participé à \"Stop jihadisme\", la campagne du gouvernement pour lutter contre la radicalisation. 

Lutte contre le terrorisme : la plateforme Stop-Djihadisme a-t-elle été efficace ?

Agnès Callamard, rapporteure pour l\'ONU

Agnès Callamard réclame "justice pour les jihadistes et leur victimes"

Un soldat de l\'armée irakienne tient un drapeau du groupe Etat islamique, à Mossoul, le 7 juillet 2017.

Les jihadistes de Daech libérés grâce à la Turquie ?

Une voiture contenant plusieurs bonbonnes de gaz a été retrouvée dans la nuit de samedi 3 au dimanche 4 septembre 2016, à proximité de la cathédrale Notre-Dame à Paris.

C'est dans ma tête. Les parents et leurs enfants face au danger de la radicalisation

Le siège de la Direction générale de la sécurité intérieure, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), le 6 août 2008.

Terrorisme en France : des attaques moins structurées et élaborées par des individus isolés

Une patrouille de sécurité escorte deux femmes soupçonnées d\'être membres de l\'Etat islamique, dans le camp al-Hol au nord de la Syrie, le 23 juillet 2019. (illustration)

Neuf enfants de jihadistes, dont des petits-neveux et petites-nièces des frères Clain, viennent d'atterrir en France

Farouk Ben Abbes, au Palais de Justice de Paris le 4 juillet 2018, avant son procès. 

"Je suis devenu l'ennemi public N°1" : Farouk Ben Abbes, figure de l'islam radical, s'exprime pour la première fois dans un documentaire

L\'ancien député des Français de l\'étranger Thierry Mariani, à Yalta, en Crimée, le 11 juin 2017. 

En Syrie, Thierry Mariani (RN) défend la stratégie militaire de Bachar El-Assad

Donald Trump s\'adresse à des journalistes, dans les jardins de la Maison Blanche, le 21 août 2019.

Trump menace de libérer dans leur pays d'origine les jihadistes européens détenus en Syrie

Une salle d\'audience du tribunal de Bagdad (Irak), le 29 mai 2019, où des jihadistes français ont été accusés d\'appartenir au groupe Etat islamique. 

Paris récuse les observations d'une rapporteure de l'ONU sur le transfert de jihadistes français en Irak

Une salle d\'audience du tribunal de Karkh à Bagdad, en Irak, où sept Français ont été condamnés à mort en mai 2019 pour avoir rejoint le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Jihadistes français jugés en Irak : "Nous ne voulions pas de leur transfert vers un pays qui condamne à mort"

Une salle d\'audience du tribunal de Bagdad (Irak), le 29 mai 2019, où des jihadistes français ont été accusés d\'appartenir au groupe Etat islamique. 

Paris récuse les observations d'une rapporteure de l'ONU sur le transfert de jihadistes français en Irak

La cour d\'appel de Badgad (Irak), le 29 mai 2019, où sont jugés des djihadistes français accusés d\'appartenir à l\'Etat islamique. 

L'ONU interpelle la France sur le transfèrement "illégal" des jihadistes français condamnés à mort en Irak

La maison centrale de Saint-Maur dans l\'Indre où Jean-Claude Romand est détenu depuis sa condamnation à vie en 1996.

Attentat déjoué : le projet des détenus radicalisés

Un surveillant pénitentiaire dans le quartier de prévention de la radicalisation, à la prison de la Santé, le 12 juillet 2019. (Photo d\'illustration)

Terrorisme : trois hommes soupçonnés de préparer un attentat depuis la prison

Un surveillant pénitentiaire dans le quartier de prévention de la radicalisation, à la prison de la Santé, le 12 juillet 2019. (Photo d\'illustration)

Trois hommes, dont deux déjà détenus, ont été mis en examen pour un projet d'attentat en France

Un soldat de l\'armée irakienne tient un drapeau du groupe Etat islamique, à Mossoul, le 7 juillet 2017.

Irak : la traque sans fin des djihadistes

Un tribunal de Bagdad, qui a jugé  neuf Français et les a reconnu coupables d\'appartenir au groupe État islamique.

Jugement des jihadistes étrangers en Irak : un tribunal mixte "donnerait l'impression d'une grande tutelle", d'après un avocat

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, le 24 juillet 2019.

VIDEO. Jugement des jihadistes étrangers en Irak : Nicole Belloubet préfère un "tribunal mixte" avec les Irakiens plutôt qu'un tribunal international

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, sur franceinfo le mercredi 24 juillet

VIDEO. Généralisation du bracelet électronique pour les conjoints violents : "Une proposition de loi sera débattue au début de l'automne", assure Nicole Belloubet

Le Palais de justice de Paris (illustration).

Un premier jihadiste français renvoyé devant la cour d'assises spéciale de Paris pour des assassinats en Syrie

1234567891027

Vous êtes à nouveau en ligne