Jihadistes français

Difficile de savoir combien sont les Français qui ont rejoint le jihad. Rien qu'en Syrie, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius estime qu'environ 500 Français sont partis combattre aux côtés de groupes jihadistes.

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a présenté en avril 2014 un plan visant à dissuader les candidats au juhad. Parmi la vingtaine de mesures prises par la Place Beauvau, notons le rétablissement de l'autorisation de sortie du territoire, une surveillance accrue des groupes jihadistes sur Internet, la création d'une structure d'accueil.

plus
Peter Cherif lors de son extradition vers la France, le 22 décembre 2018, à l\'aéroport de Djibouti.

Procès des attentats de janvier 2015 : Peter Cherif, suspecté d'être le commanditaire de l'attaque contre "Charlie Hebdo", va être auditionné

Jacques Maire, député LREM, invité de \"tout est politique\" sur franceinfo. 

Rapatriement des enfants français de Syrie : "Il y a un impératif humanitaire, un impératif juridique", estime le député LREM Jacques Maire

Infographie des quatorze accusés qui sont jugés pendant deux mois lors du procès des attentats de janvier 2015 à \"Charlie Hebdo\", Montrouge et l\'Hyper Cacher.

VIDEO. Qui sont les quatorze accusés du procès des attentats de janvier 2015 ?

Complément d\'enquête. Hayat : la menace fantôme

VIDEO. Hayat : la menace fantôme

Emmanuel Macron en Irak avec le président irakien

Visite éclair d'Emmanuel Macron en Irak

Portraits d\'Hayat Boumeddiene et d\'Amedy Coulibaly, son ex-mari. 

Attentats de janvier 2015 : une "revenante" raconte la nouvelle vie en Syrie d'Hayat Boumeddiene, l'ex-épouse du terroriste Amedy Coulibaly

Le 27 août 2020, une vue de la salle où se tiendra le procès des attentats de janvier 2015 au palais de justice de Paris. 

Attentat de janvier 2015 : un procès pour l’Histoire

La salle d\'audience au tribunal judiciaire de Paris, le 27 août 2020, où se déroulera le procès des attentats de janvier 2015.

Attentats de 2015 : premier jour d’un procès historique

L\'universitaire, Gilles Kepel, invité de franceinfo, le 13 décembre 2018.

Gilles Kepel : "La menace terroriste est toujours présente"

Jean-François Ricard, procureur au parquet national antiterroriste, le 3 juillet 2019, au tribunal de Paris. 

Un deuxième jihadiste français visé par une enquête pour "génocide" et "crimes contre l'humanité"

Un dessin représentant Tyler Vilus, lors de son procès à la cour d\'assises de Paris, le 25 juin 2020.

Tyler Vilus, premier jihadiste français jugé aux assises pour des crimes commis en Syrie, condamné à 30 ans de prison

Un dessin représentant Tyler Vilus, lors de son procès à la cour d\'assises de Paris, le 25 juin 2020.

La perpétuité requise contre Tyler Vilus, premier jihadiste français jugé aux assises pour des crimes commis en Syrie

Un dessin de presse réalisé lors du premier jour du procès du jihadiste français Tyler Vilus, jeudi 25 juin, à Paris, devant la cour d\'assises spéciale.

Procès du jihadiste Tyler Vilus : il est "une synthèse des 5, 6 ou 7 ans que nous venons de vivre" en France et en Europe, estime le journaliste Matthieu Suc

La prison de Condé-sur-Sarthe (Orne), le 12 juin 2019, où était détenu le jihadiste français Flavien Moreau à la fin de sa peine.

Jihadistes libérés de prison : comment les surveiller ?

Des enfants dans le camp d\'Al-Hol, dans le désert syrien, le 28 mars 2019. A l\'origine prévu pour 5 000 personnes , il regroupe aujourd\'hui les réfugiés comme les familles de combattants de Daech, soit 75 000 personnes en tout.

TRIBUNE. Des avocats plaident pour "le rapatriement en France" de tous les enfants de jihadistes français et de leurs mères retenus dans les camps en Syrie

 Cette photo prise le 5 avril 2020 montre une vue aérienne d\'un camp pour les Syriens déplacés des provinces d\'Idlib et d\'Alep, près de la ville de Maaret Misrin dans la province d\'Idlib au nord-ouest de la Syrie.

Syrie : la France a rapatrié dix enfants de jihadistes français

Des enfants dans un camp de réfugiés où se trouvent des milliers de Syriens, à Idleb (Syrie), le 19 juin 2020. 

La France a rapatrié cette nuit dix enfants de jihadistes français de Syrie, annonce le Quai d'Orsay

Une cellule de l\'unité dédiée aux détenus radicalisés de la prison d\'Osny, dans le Val d\'Oise, le 25 août 2016.

La contrôleure des prisons dresse un bilan critique de la gestion des détenus radicalisés

Le camp de réfugiés Al-Hol, à Al-Hasakah, dans le nord de la Syrie, le 23 janvier 2020. 

Syrie : une fillette française souffrant d'une malformation cardiaque a été rapatriée

Des policiers montent la garde près de la préfecture de police de Paris le 3 octobre 2019, après l\'attaque au couteau de Mickaël Harpon. 

Le premier officier de police suspendu et désarmé pour des suspicions de radicalisation est réintégré, il va contester sa suspension devant le Conseil d'Etat

Guillaume Peltier était l\'invité de franceinfo mardi 25 février. 

Est-il possible de créer des "tribunaux d'exception" pour juger les jihadistes en fin de peine ?

Une femme transporte des jerrycans vides dans le camp géré par les Kurdes d\'Al-Hol, dans le nord-est de la Syrie, le 14 janvier 2020.

Syrie : les Kurdes réclament une aide internationale pour juger les jihadistes de l'Etat islamique

À Roubaix (Nord), 23 membres d\'une même famille sont partis faire le jihad en Syrie. Certains sont morts, d\'autres emprisonnés, voire condamnés à mort.

VIDEO. Comment toute une famille de Roubaix est partie faire le jihad en Syrie

Jean-Yves Le Drian, le 21 janvier 2020, lors d\'une conférence de presse à Alger, en Algérie.

Rapatriement des jihadistes : 17 enfants ont été ramenés pour l'instant en France

Une femme transporte des jerrycans vides dans le camp géré par les Kurdes d\'Al-Hol, dans le nord-est de la Syrie, le 14 janvier 2020.

Rapatriement des jihadistes : la Croix-Rouge appelle les Etats "à assumer leurs responsabilités"

Six des onze Français condamnés à mort en Irak : Salim Machou, Mustapha Merzoughi, Brahim Nejara, Kevin Gonot, Yassine Sakkam and Leonard Lopez (en partant d\'en haut à gauche jusqu\'en bas à droite).

INFO FRANCEINFO. La CNCDH demande au gouvernement de rapatrier les 11 jihadistes français condamnés à mort en Irak

Mourad Farès, sur un croquis d\'audience, le 20 janvier 2020.

L'ex-recruteur jihadiste Mourad Farès condamné à 22 ans de réclusion criminelle

Six des onze Français condamnés à mort en Irak : Salim Machou, Mustapha Merzoughi, Brahim Nejara, Kevin Gonot, Yassine Sakkam and Leonard Lopez (en partant d\'en haut à gauche jusqu\'en bas à droite).

Jihadistes français condamnés à mort en Irak : leurs familles dénoncent des "tortures et humiliations" en prison

Jordan Bardella, le soir de l\'annonce des résultats des élections européennes, le 26 mai 2019.

"La contestation suivra Emmanuel Macron jusqu'à l'élection présidentielle", assure Jordan Bardella (RN)

La façade du Palais de justice de Paris, le 24 janvier 2018.

Les jihadistes français peuvent-ils être jugés en France pour des crimes commis à l’étranger ?

123456789102028

Vous êtes à nouveau en ligne