Procès Chaolin Zhang : une communauté blessée

FRANCE 3

Le procès de l'agression mortelle de Chaolin Zhang s'est ouvert vendredi 15 juin à Bobigny (Seine-Saint-Denis). La justice devra convenir du potentiel caractère raciste de la mort du couturier d'origine chinoise.

Depuis vendredi 15 juin, deux hommes sont jugés à Bobigny (Seine-Saint-Denis) pour l'agression mortelle de Chaolin Zhang, à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), le 7 août 2016. Le couturier d'origine chinoise avait été frappé et dépouillé pour une sacoche. L'affaire avait provoqué d'importantes manifestations dénonçant l'insécurité et le racisme contre les Asiatiques.

Les agressions restent courantes à Aubervilliers

"Pour nous, le caractère raciste ne fait aucun doute. Ils ont agressé Chaolin Zhang parce qu'il était d'origine chinoise et que pour ces deux hommes, les Chinois ont de l'argent", explique Calvin Job, l'avocat de la famille. La question de savoir si l'agression dispose d'un caractère raciste est centrale dans ce procès. Avant le drame, d'autres attaques violentes contre des habitants d'origine asiatique avaient eu lieu dans la ville et la communauté avait mis en place des rondes d'autodéfense. Deux ans plus tard, les agressions restent courantes à Aubervilliers. Le verdict est attendu mardi 19 juin prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne