Hôpital psychiatrique du Rouvray : deux salariés en grève de la faim hospitalisés en urgence

France 3

Cela fait maintenant près de quinze jours que plusieurs membres du personnel de l'hôpital psychiatrique du Rouvray, près de Rouen (Seine-Maritime), sont en grève de la faim. Deux d'entre eux ont été hospitalisés ce lundi 4 juin en urgence. 

À Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), ils ont tenu 14 jours avant d'être évacués vers le CHU de Rouen. Deux des sept grévistes de la faim de l'hôpital psychiatrique du Rouvray ont été hospitalisés hier, lundi 4 juin. Leur pronostic vital n'est pas engagé, mais ils risquent des séquelles durables. Parmi eux, Jean-Yves Herment, infirmier. "C'est difficile physiquement et mentalement parfois", témoignait-il le 27 mai 2018 dernier. Pour les autres collègues également affaiblis, tenir est une nécessité.

Les syndicats demandent une cinquantaine de postes

Les grévistes dénoncent un personnel en sous-effectif. Entre 2014 et 2016, le nombre d'hospitalisations a augmenté de 8,4% quand les effectifs n'ont eux augmenté que de 0,5%. La direction a annoncé l'embauche de cinq contractuels. Insuffisant pour les syndicats qui réclament une cinquantaine de postes afin d'accueillir dignement leurs patients. Hier soir, près de 800 personnes ont manifesté leur soutien devant la mairie, qui demande au Premier ministre une médiation préfectorale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne