Un concours international d'architecture lancé pour redessiner la tour Montparnasse

La tour Montparnasse, à Paris, le 29 février 2016.
La tour Montparnasse, à Paris, le 29 février 2016. (JEAN ISENMANN / ONLY FRANCE)

Le célèbre gratte-ciel doit subir "une restructuration complète et une mise à niveau totale" à l'issue de ce concours.

La tour Montparnasse devrait bientôt avoir un nouveau visage. Un concours international d'architecture est lancé, jeudi 16 juin, pour transformer radicalement ce bâtiment emblématique de la capitale. "Cette tour si décriée quelquefois, mais qui en même temps appartient au patrimoine de la ville de Paris, va renouer avec une modernité qui était la sienne il y a quarante ans et que l'on a besoin de retrouver aujourd'hui", a assuré Patrick Abisseror, le président de l'Ensemble immobilier Tour Maine Montparnasse (EITMM).

L'appel à candidatures met l'accent sur "l'innovation, la modernité, les compétences techniques et les performances environnementales" des projets, mais aussi une gestion du chantier qui devra être "exemplaire", avec le moins de nuisances possibles pour le voisinage.

Début du chantier prévu fin 2019

Ce concours d'architecture "implique des travaux très importants, puisqu'il ne s'agit pas d'un petit lifting, mais d'une restructuration complète et d'une remise à niveau totale", a expliqué Patrick Abisseror. Ces travaux vont "en même temps nous permettre de tourner une page compliquée de notre histoire : celle de l'amiante".

Six équipes seront retenues d'ici septembre 2016. Dotées de 120 000 euros, elles devront travailler jusqu'à fin décembre sur des avant-projets plus poussés. L'équipe lauréate sera choisie "au printemps 2017", au terme d'une concertation avec la Ville de Paris, les mairies des 6e, 14e et 15e arrondissements et les riverains. "Nous voulons que les Parisiens se réapproprient le lieu", a ajouté Patrick Abisseror.

Les travaux devraient débuter "fin 2019", une fois que les copropriétaires se seront accordés sur le coût global, le calendrier et les modalités des travaux. La tour pourrait en effet être vidée pour réduire la durée du chantier. Un investissement d'environ 300 millions d'euros, "financé à 100% sur fonds privés", est prévu pour ce projet.

Vous êtes à nouveau en ligne