Piétonnisation des voies sur berges de Paris : revers pour Anne Hidalgo

France 2

Coup de tonnerre pour Anne Hidalgo et sa politique anti-voitures. Le tribunal a décidé d'annuler la piétonnisation des voies sur berges dans le centre de Paris. Ce mercredi 21 février, la maire de Paris contre-attaque.

C'était la principale promesse de campagne d'Anne Hidalgo à Paris : rendre les voies sur berges aux piétons. Mais mercredi 21 février, le tribunal administratif annule la mesure. Pour lui, le rapport sur lequel s'est basée la mairie de Paris pour justifier sa politique comportait des inexactitudes et des incohérences pour évaluer les effets sur la circulation ou la pollution.

Anne Hidalgo a fait appel de la décision

Pour Anne Hidalgo, c'est un revers sévère. Ce mercredi 21 février, elle s'en prend aux élus de droite, à l'origine du recours. "Pour eux, la circulation automobile est prioritaire sur la santé publique." À droite, les élus se réjouissent de cette décision, logique selon eux, puisque l'enquête publique avait été défavorable au projet. De leur côté, les Parisiens interrogés par France 2 sont divisés. La maire de Paris annonce qu'elle a fait appel et qu'elle va prendre un nouvel arrêté pour maintenir la piétonnisation des voies.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne