Paris : le projet de rue Steve-Jobs fait tiquer les communistes

Le cofondateur d\'Apple, Steve Jobs, lors d\'une présentation Apple à San Francisco, 15 janvier 2008.
Le cofondateur d'Apple, Steve Jobs, lors d'une présentation Apple à San Francisco, 15 janvier 2008. (ROBERT GALBRAITH / REUTERS)

La proposition du maire PS du 13e arrondissement, Jérôme Coumet, de renommer une rue en l'honneur du cofondateur d'Apple est critiquée.

Technophobes s'abstenir. Une rue de Paris pourrait bientôt être baptisée du nom de Steve Jobs, le cofondateur d'Apple, rapporte vendredi 2 décembre Le Parisien

Pour la réouverture en janvier 2017 de la Halle Freyssinet, futur incubateur géant de start-up, le maire du 13e arrondissement de Paris, Jérôme Coumet (PS), a fait voter une proposition en ce sens. Les quatre rues entourant la Halle doivent être renommées du nom de personnages emblématiques du monde de l'informatique. L'Américain Steve Jobs (1955-2011) pourrait ainsi figurer aux côtés du Britannique Alan Turing (1912-1954), du Français Eugène Freyssinet (1879-1962) et de l'Américaine Grace Murray Hopper (1906-1992). Une initiative qui passe mal auprès de nombreux élus communistes. 

Un héritage polémique

Sur leur site, les élus PCF déplorent un projet adopté "avec le soutien des élus de la droite" et dénoncent l'héritage polémique de Steve Jobs.

Son héritage, ce sont tout d'abord les conditions de travail dans les usines sous-traitantes. Les sous-traitants d’Apple en Chine sont connus pour abuser de salaires insuffisants et d’heures supplémentaires forcées.Le groupe communiste Front de gauche de Parissur leur site

Les élus fustigent aussi les pratiques d'optimisation fiscale du cofondateur d'Apple. "L’héritage de Steve Jobs est aussi dans les pratiques d’optimisation fiscale illégale massives. (...) Ce sont près de 13 milliards qu’Apple doit payer aujourd’hui pour compenser le taux d’imposition scandaleux de 0,005% en Irlande."

"Ada Lovelace plutôt que Steve Jobs"

A la place, les élus proposent de remplacer Steve Jobs par la Britannique Ada Lovelace (1815-1852), pionnière de la science informatique et connue pour avoir réalisé le premier programme informatique. 

Une doléance visiblement prise en compte par le maire du 13e arrondissement. Vendredi, sur Twitter, Jérôme Coumet a affirmé dans un échange avec un internaute qu'il y aurait également une rue Ada-Lovelace dans son arrondissement.